Un Pakistanais comme moi

Pour remplacer ma jolie voisine, est arrivé un petit Pakistanais. Encore une fois, je dis « petit » sans malice. Il est de la même taille que la petite Slovaque. Un jeune homme symathique qui ne sort pas beaucoup de sa chambre.

Les rares fois où nous avons parlé, il m’a amené sur les dangereuses pentes de la géopolitique. Il me demande ce que les Fançais pensent des Anglais, des Américains, des Allemands. Lui, il ne comprend pas que j’aie quitté la France, car il a une bonne image de notre pays. Mais quitter la France pour venir ici, cela lui semble dément. Il dit que la France est un meilleur pays que le Royaume-uni, car nous ne nous occupons pas des affaires des autres.

Exactement le contraire de ce que pense un autre habitant de ma maison, de nationalité Tchèque. Lui, le Tchèque, trouve qu’au contraire la France veut tout diriger, s’occuper de tout à sa manière et ne se montre pas assez collectif dans l’Union européenne.

Le Pakistanais se tamponne de l’Europe. Il voudrait que les Anglais soient plus comme les Français, sous-entendu qu’ils fassent des affaires avec tous les régimes du monde, en fermant les yeux sur les questions d’éthiques. Puis, tout en versant beaucoup de sucre blanc dans ses corn flakes, il précise à toute fin utile qu’il n’aime pas les Indiens. Autant il admet qu’entre Anglais et Français, la haine puisse faire place à l’estime et à l’admiration au fur et à mesure que le niveau d’éducation augmente, autant, entre Indiens et Pakistanais, il estime que la scission est éternelle et inscrite dans l’origine même des peuples.

Il est étudiant à Belfast, comme moi. Il jouit du statut trouble d’étudiant international, comme moi. Il prépare un master de commerce et ne sait toujours pas ce qu’il veut faire plus tard. Comme moi.

42 commentaires sur “Un Pakistanais comme moi

  1. il faudrait pas que ce soit un binladinois et qu’il explose en route. On serait plus tranquille de savoir le sage précaire lové à côté de la petite slove que d’un commercial explosif. De toute manière, un pakistanais boursier à Belfast, c’est suspect. Qu’on m’embarque tout cela au post et qu’on cesse ces comeries.

    J'aime

  2. « Un jeune homme symathique qui ne sort pas beaucoup de sa chambre. »
    (post du SP)

    com/post: d’ailleurs est-il sympathique ce pakistanais? Même pas! Preuve en est qu’il a lâché un p au coeur du mot qui aurait pu le rendre sympa, à s’en trouer le vocable.
    Et puis, quelqu’un qui ne sort pas de sa chambre n’est pas forcément sympathique. En tout cas, pas sociable. (J’en sais quelque chose, si je pouvais je resterai toujours chez moi. ) Je propose à l’assemblée un vote afin de faire revenir la petite slove qui nous promettait de bien meilleures aventures d’outre-cloison. Ah! Le blog du SP n’est pas le Loft? Mais alors Martounet , Françounet et les autres sont de vrais gens? Et les pseudos alors? Faudrait pas dec. On est dans une fiction tout de même! Istambel, Bulfast, tout ça, c’est du flan. (comment j’ai construit certains de mes comentaires).

    J'aime

  3. « sympathique ce pakistanais »
    (autocom du le 29 mars 2009 à 23:00 )

    com/com: Saint Patrick se tannait

    « comment j’ai construit certains de mes comentaires). »
    com/com: errare commentum est: due zem à commentaire pliz.

    J'aime

  4. J’ai un doute. Si nous ne sommes pas dans le loft, Papa est un vrai gens aussi et la fête de famille aussi est vraie feste. Dans ce cas, permettez que je prenne congé…En famille, je me sens étranger et comme l’air préfère circuler.

    J'aime

  5. Ah c’est vrai, c’est déja l’anniversaire du SP…Vers fin mars, tout çà…Je dois avouer que l’un des plus bel et surtout spectaculaire anniversaire que j’ai jamais vu c’est bien chez le SP a Nankin…(chez d’autes aussi bien sur, mais la c’était impressionnant ), il y’a fiouuu deja bien quatre cinq ans, j’ai meme encore des films et des photos retrouvées derniérement sur mon ordi sans accents : guitares,cigares, expats hagards et bombes chinoises dans une bonne ambiance « open-bar-bon-enfant » le tout sans sombrer dans le registre glauque fete qui dégénre etc…, tout le grattin de l’école, profs et pleins d’élèves aimants et dévoués , cadeaux a gogo, on s’était même cotisé pour une peinture que j’espére le SP n’a pas jeté hein on s’était bougé le cul pour faire des photos en douce du SP sur la terrasse de l’Alliance pour cette peinture et ben c’était vraiment trés bien on s’était bien marré lol et relol j’en tombe a lol.Rassurez vous hypocrites lecteurs et commentateurs mes semblables mes freres je ne diffuserai rien et de toutes façons, il y’a pas trop meme aucune !) images sordides genre le SP bourré vomissant son baidjiu et autres breuvages exotiques typiquement chinois que quelques initiés connaissent bien…(de toutes façons je suis pas le genre a diffuser des photos de ce genre comme ça sur le Net et je ne suis pas sur que cela amuse beacoup de monde ici sur ce blog qui n’a rien d’un café du commerce malgrés ce qu’en pense certains…) De vrais bons souvenirs ; Moi personnelement je deteste feter les anniversaires et me terre chez moi en oubliant et esperant que personne n’y pense… ce jour maudit où je perds une année de jeunesse et de folie..mysanthrope légendaire auprés de quelques intimes qui me connaisse sur le bout des doigts et qui respecte je suis pourtant trés admiratif de cette capacité de festoyer, d’inviter , de communiquer moultes gens et de faire rire, d’animer koi comme c’était le cas ce jour la…Mais c’est dur..Il faut inviter et inviter encore, faire des reservations , il faut vouloir et aimer epater la galerie, en foutre plein la vue et moi ca me fatigue d’avance…C’est tellmeent plus facile de jouer les pics assiettes….Pff Françounet est un triste sire dirons les anes hi han hi han non juste le canada dry du Triste sire..ca al’air de se faire chier, ca a le gout du mec qui se fait chier , ca ressemble a un sombre con mais c’est pas un sombre con…nan…sous sa carapace de Desdichado de banlieue Est se cache un véritable…petit rigolo qui se lache aprés beaucoup d’efforts et…de verres…oui un véritable farfadet ou Leprechaun plutot un petit truc brun rigolo presque irlandais (je suis parti cinq jour en Irlande le seul truc que je me souvienne c’est ce p…de Leprechaun faut le faire kan même !Et cette ambivalence Desdichado/Farfadet me casse les c.. parfoisenfin pas trop quand même la c’est parce que je suis de mauvais poil).et de toutes façons le SP y sait tout faire…trop de talents ca me dégoute…pouah…Bon anniversaire quand même…

    J'aime

  6. « mysanthrope légendaire auprés de quelques intimes qui me connaisse sur le bout des doigts et qui respecte… » (on m’a coupé) : ce jour de deuil perso…BWAaaa ….

    J'aime

  7. Ah oui, je me souviens de cet anniversaire à Nankin. La peinture (sur laquelle j’apparais mais transformé en vieux sage chinois, très belle peinture, onirique), je l’ai non seulement gardée, mais offerte à mon copain Philippe. Enfin, c’est lui qui a choisi ce cadeau parmi un ensemble de trucs que j’avais ramenés de Chine. Ce que j’avais de plus précieux en Chine se retrouve aujourd’hui chez mes amis proches et ma famille (cf. l’un des derniers billets de mon premier blog, http://nankinendouce.over-blog.com). S’ils en prennent soin, tant mieux, s’ils n’en prennent pas soin, c’était le destin de perdre ces choses.
    Je garde surtout de cette soirée d’anniversaire le concert de cithare, « Gu Zheng », donné par Mademoiselle Fleuve et Julie, et où la prof de Julie, que j’appelais sur mon blog Flore ou Flora, fit montre de son talent et de son abnégation. Nous nous revîmes d’assez nombreuses fois, Flore et moi, pendant les mois qui suivirent. D’abord pour jouer de ce fabuleux instrument, puis pour le seul plaisir de nous voir.
    Avec le recul, et en le couchant noir sur blanc, cet événement prend naturellement un charme extraordinaire. On pourrait croire que la réalité était plus prosaïque, mais non, j’étais déjà trentenaire et j’avais conscience de vivre quelque chose de romanesque.
    François, merci de ne rien poster (sur ce blog – tu fais ce que tu veux sur d’autres espaces – ) en terme de vidéo ou de photos, mais si tu as un enregistrement de ce concert de Guzheng, n’hésite pas.

    J'aime

  8. « Les hommes ont souvent tendance à se croire puissants quand ils ne sont que durs, et doux quand ils ne sont que mous. » nankin en douce.
    Bravo, Sage précaire, pour cette prescience. Une femme pourrait l’avoir écrit. Signe d’androgynie ou de masculinité supérieure?

    J'aime

  9. J’ai trouve une photo perso du SP sur l’un de mes blogs?carnet de voyage jouant le cigare a la bouche du Gunzhe le jour de ce fameux anniversaire, mais comme il m’a demande de ne rien diffuser, je ne diffuserai rien. Question de principe.Par contre quelques mots sur cette video de ce tres bon groupe si meconnu net si genial , Pink Martini : http://www.youtube.com/watch?v=pdlxAMuCfNM !

    Je travaille sur ce support musical depuis quelques mois deja pour elaborer un recueil de contes ou nouvelles, mais cela ne prend pas forme, helas pour l’instant… Juste pour dire que je me rends compte d’un certain lien entre les paroles de la chanteuse et la sagesse precaire. Je precise que la chanson la plus connue est :  »je ne veux pas travailler » plus des reprises bresiliennes…etc

    J'aime

  10. « Masculinité précaire, voilà le mot. »
    (com de Guillaume le 31 mars 2009 à 23:04 )

    com/com: avec une Majuscule tout de Même à Masculinité. Normal, le M est venu après un point.

    « Pink Martini  »
    (com de Francois le 01 avril 2009 à 13:04 )

    com/com: Je relève dans le nom du groupe la présence des mêmes initiales en répons aux « MP » de la masculinité précaire su SP.

    Le M et le P sont les initiales de Papa et Maman. Les phonèmes Pa et Ma doivent être ParMi les Premiers que nous prononçons.

    J'aime

  11. P et M, ca veut aussi dire Putain de Merde. J’ai un fils dont ça a été les premiers mots. De sa poussette, il lançait des « P’tain ! » convaincus à la face du monde.

    J'aime

  12. Ok…Moua je ne dis plus rien sur Pink Martini, mon groupe prefere, ou je suis une vrai midinette avec sa chanteuse China Forbes (alors la pas d;’analyse please..a deux mille euros nan a ke daslle meme mais vous avez vu sa voix, son prenom – China !- rien que ca ca me transporte, son timbre..etc elle est belle en plus la Forbes ! moua je reve de la rencontrer,m de lui ecrire une chanson …dans n’importe quelle langue purvue que j’ai la sienne…ahrg vive le printemps…)
    D’;abord, on prend ce groupe en analyse sur le blog operatoire par le sieur Psy M J de service pour nous expliquer que ouiiiiii comme caaaaaa  »Pink » c’est Papa et  »Martini » = Maman…encore une blague de AA (Acolyte Anonyme)..pfff…La quand on y pense Lacan il doigt bien se marrer ah ah ah…ensuite on en arrive a des considerations linguisticopanistiques sur  »Puta Madre » et la la coupe est plaine ! je ne sais que rajouter a cette infemmie. Peuh je vais bouffer des tapas, vouala ! (ok Mart la j’en fais des tonnes…)

    J'aime

  13. « Puta Madre, aussi. »
    (com de Mart le 02 avril 2009 à 10:24

    com/com: Dans le registre de l’oeuvre-monogramme, je constate que le diminutif « Mart » est proche de « Madr », par anagrammisation et transformation du t en d ( le même que chez les Dupont/d). La Putain Mère est une version triviale de la vierge Marie, reprise des déesses celtiques (Morgane),

    « rien que ca ca me transporte »
    (com de Francounet le 02 avril 2009 à 13:20 )

    com/com: On a beau savoir que Francounet n’a pas les accents et les cédilles sur son clavier, on ne peut que lui conseiller d’éviter le redoublement de la syllabe « ca » lorsqu’il parle de sa star préférée.

    J'aime

  14. ’Pink’’ c’est Papa et ‘’Martini’’ = Maman… »
    (com de Francounet | le 02 avril 2009 à 13:20 )

    com/com: Je précise que je n’ai fait que repérer un isomorphisme grammapodique au niveau des initiales du groupe mettant en tension le qualificatif de « Masculinité Précaire ». Le « c’est » de « Pink c’est Papa » de Francounet est totalement abusif et touche effectivement à la « psy à deux balles ».

    J'aime

  15.  » Un Pakistanais comme moi »
    (titre du post)

    com/com: abusé par la minuscule du pronom personnel, je n’avais relevé les initiales du « Pakistanais comme Moi ». La « Masculinité Précaire était ainsi annoncée sous forme d’un à-peu-près « Pas-qui-se-tendait comme Mou(a) ».
    Je note que le « Moua » est d’ailleurs repris texto en en-tête de son com par « Francounet », dont le pseudo-diminué peut s’entendre sans tendre comme un franc coup net, puisque cédant le pas sans se lasser de l’idylle avec la belle chanteuse de son groupe préféré.

    J'aime

  16. Les maisons irlandaises comme celle que vous habitez sont un peu comme des chambres d’hôtes, n’est-ce pas ? Ce sont des locations à la semaine ou à la journée ? Je pensais que c’était une coloc’, mais si les habitants changent souvent, y a t il une vie ensemble ? oui, certainement puisque vous dînez et discutez avec ceux que vous côtoyez. Expliquez nous, Guillaume… merci

    J'aime

  17. Non, Nénette, c’est une maison avec des colocataires. Tous sont restés bien sages pendant l’automne et l’hiver, mais depuis le printemps, des départs et des changements chamboulent tout. Le Pakistanais n’a pas quitté la maison, il a pris la chambre du rez-de-chaussée dont personne ne veut, pour laisser sa chambre au nouveau venu irlandais. On peut voir dans ce mvt de chaises musicales, un certain racisme de la part du Slovaque qui est le repsonsable de la maison. Il a une tendance à faire pression sur le Pakistanais plus que sur moi, pour prendre la chambre la moins bien.
    Moi, autant le dire tout de suite, j’ai la meilleure des chambre; la plus grande, la plus ensoleillée, la plus chaude. Ce serait la chambre des parents, s’il y avait une famille. Le Slovaque-manager, lui, s’est octroyé la chambre sous les toits, qui est la plus sympa, la plus adolescente et la plus privée.

    J'aime

  18. Il a tendance à faire pression sur le Pakistanais plus que sur vous, parce que le Pakistanais est petit et que vous êtes maouse-costaud. Donc, il est logique, ce Slovaque. S’il y avait une famille, les parents se sacrifieraient et donneraient la chambre la plus ensoleillée au petit dernier, puis, les enfants partis, ils se consoleraient en déménageant dans la chambre la plus chaude. La chambre au nord deviendrait le bureau (mal rangé of course). Quand il pleut à Belfast, le Slovaque entend « le doux bruit de la pluie, par terre et sur les toits. » La chambre au rez-de chaussée est la moins bien, parce qu’elle n’est pas vraiment isolée de la cuisine… C’est une vraie maison, avec des colocataires. Tout le monde parle anglais.

    J'aime

  19. Je voudrais raconter une anecdote (aneKdote) au vu de ce billet. de ce com de Guillaume, du SP. La premiere fois que je suis parti de chez mes parents, vers quatorze ans,que je voyageai sans eux je veux dire, eux qui sont de tres grands voyageurs devant l’eternel , j’ai suivi une formation linguistique d’anglais vers la banlieue de Londres dont j’ai oublie le nom…une sorte de voyage touristico-educatif comme en fait ds milliers aujourd’hui dont je garde un bon souvenir, c’etait quand meme la premiere fois que je quittai Papa Maman (tiens PM Pink Martini de nuevo a Ke Puta Madre ! ca fait Penser Magique), c’etait excitant et effrayant en meme temps. J’etais parti avec un bouKin pour me proteger :  »Pot-Bouille » de Zola.Pas mal. Vous savez ce que ca raconte ? : la vie d’un immeuble parisien au moment de l’Haussmanisation de Paris vers la fin du dix neuvieme siecle…les differents caracteres, personnages evoluants dans une sorte de grande maison comme c’est le cas ici…en plus je suis parti avec un groupe de lyonnais dont l’un s’appellait Benoit (que l’on surnommait Ben !) et qui m’avait fait lire et decouvrir Les chouans de Balzac…et de plus on parlait ordinateurs, jeux videos, on se foutait des cours etc…Tout ce Ke je dis ici est Authentik, mais ca voudriat dire que tout cela, ce blog, ces coms c’est un peu colegien peut etre. Maybe…

    J'aime

  20. si je KomPrends bien ici c’est de la PsyKanalyse via Kom ou Post sur Komputer… c’est vraiment eKonomiK alors ! Kan a Karla finalement hier souar a la tele j’etais decu ; je Prefere le Pere BaracK aveK lui au moins c’est Plus Klair PolitiKement !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s