Confluence

Situation de Lyon

Lyon n’est pas une ville importante pour la seule raison que j’y suis né. Cela seul suffirait à la placer sur la carte mondiale de la sagesse précaire, mais peu de monde y prêterait une attention soutenue.

Lyon est une ville dont la géographie est sublime et on le dit trop peu, car on dit trop peu de choses sur Lyon.

Lyon Confluence 1

Les rares fois que l’on parle de la géographie de Lyon, on parle de ses deux collines. Jules Michelet disait : la colline qui prie et la colline qui travaille. Celle qui prie, c’est la colline de Fourvière, d’où surgit la romantique basilique, éclairée dramatiquement pour donner à la colline un air de dessin de Victor Hugo. Celle qui travaille, c’est la Croix-Rousse, où les travailleurs de la soie, les « canuts », ont inventé une vie et une culture ouvrières uniques au monde : un art de la propriété, de l’organisation syndicale, de la presse et du divertissement qui mérite d’être étudié. Et je ne parle pas de l’art croix-roussien du soulèvement, de la fuite : les canuts ont su rendre fous des générations de gendarmes, avec leurs « traboules » en pente.

Alors Michelet avait raison, Lyon est bien la ville des deux collines. Mais Michelet était une sorte de génie, alors cela compte moins.

Lyon Confluence 2

Moi, qui ne suis pas un génie, je suis très impressionné par la situation fluviale de Lyon. Le Rhône et la Saône, ce ne sont tout de même pas des petits cours d’eau. Le Rhône, c’est la Suisse, ce sont les grands écrivains suisses, de Rousseau à Cingria, qui le chantent. Et la Saône, la Saône, c’est la magnifique Bourgogne et les Ducs d’Occident. Pour résumer, ces deux cours d’eau font la synthèse de tout le sud-est de la France.

Les docks de Lyon. XXe siècle

Et c’est à Lyon que la Saône et le Rhône se rencontrent, se mêlent et continuent leur route jusqu’à la méditerranée sous le nom de Rhône.

Il faut prendre la dimension de ce que cela représente. Les phénomènes fluviaux déterminent profondément les villes. Saint-Etienne par exemple, n’a pas de grand fleuve, mais son centre est traversé par la ligne de partage des eaux. Quand il pleut sur Sainté, les gouttes de droite vont rejoindre la mer, et les goutte de gauche se dirigent vers l’Atlantique. Des choses comme cela peuvent vous rendre fou.

Et la confluence alors, l’événement géographique de la confluence, cela vous fait devenir quoi ?

10 commentaires sur “Confluence

  1. Tu as déja vu les trucs qui ont été construits justement à la confluence du Rhône et de la Saône? C’est le grand délire : il y a des immeubles recouverts d’aluminium, d’autres de bleu cobalt, de bois, de métal, de verre, un bâtiment orange qui a la forme et la couleur d’un fromage gouda, et l’ensemble réussit à être harmonieux et séduisant.On croyait les Lyonnais bourgeois coincés et conservateurs, et ils se sont mis à faire une sorte de démonstration de superbe liberté urbanistique. On n’aurait pas cru ça possible, de la part de gens aussi constipés que les Lyonnais.

    A St Etienne, on a aussi un grand fleuve, ça s’appelle le Furan, mais comme il sent très mauvais, rapport aux cochonneries que les usines y déversent, la municipalité l’a fait recouvrir de dalles de béton pour le soustraire à la curiosité des Stéphanois. De toutes façons, les Stéphanois n’aiment pas l’eau.

    J'aime

  2. Il manque le post de Ben avec les liens sur la sorcellerie africaine quand même, il m’interessait assez, pour une fois que j’avais un peu de temps…..c’est vraiment bizarre tout çà. Ce blog est vraiment magique, dans le bon comme dans le mauvais sens…Ah bon les lyonnais son constipés ? ok (je ne suis pas lyonnais , mais à chaque fois que j’en ai croisé je les ai trouvé plutôt cool, bien plus que des parisiens toujours speed et au courant de tout sur tout, ou que des toulousains qui ne pensent qu’a manifester, faire la fête ou la révolution…)C’est complétement con de sortir des généralités comme çà mais en même temps c’est bon d’être con (de temps en temps…)

    J'aime

  3. Ben a dit cela parce qu’il aime les Lyonnaises. Il en a marié une, le salopiaud, c’est dire.
    Les liens de Ben sur la sorcellerie sont à lire dans les commentaires du billet « La vie d’adulte de Neige ».

    J'aime

  4. « Tous les jours s’épousent le Rhône et la Saône, et le Beaujolais leur donne sa bénédiction. » Cochonfucius.

    C’est vrai, et une fois l’union consommée, le magnifique Côte-Rôtie célèbre l’événement en payant sa tournée.

    Puis toute la vallée du Rhône chante et boit du « Côte » en roulant jusqu’à la mer.

    J'aime

  5. « C’est complétement con de sortir des généralités comme çà mais en même temps c’est bon d’être con (de temps en temps…) »
    Je ne me moquai pas de Ben et de ses propos sur « les Stephanois qui aiment l’eau » mais de moi même, c’est pas grave…Merci pour les liens sur la sorcellerie.

    J'aime

  6. Et je constate que Guillaume a consacré une nouvelle catégorie à Saint Etienne. Allez les Verts! Malheureusement, le seul article qu’on y trouve est consacré à Lyon.

    J'aime

  7. Non, Saint-Etienne n’est pas une catégorie, c’est un mot-clé. Il s’agit d’une des « améliorations » de la nouvelle administration des blogs du monde.fr. Ne me demandez pas pour quoi c’est faire.

    J'aime

  8. Saint-Etienne n’est pas une catégorie, c’est un mot-clé. Absolument. Quand quelqu’un dit « Saint-Etienne », ça ouvre plein de portes à la fois. On ne sait plus où donner de la tête.

    J'aime

  9. J’ai discuté récemment avec mon ami Germain, qui était notre professeur de philosophie à Lyon dans les années 90. Il se demandait pourquoi je parlais de Lyon dans mon blog, et ce qui me portait à m’interroger sur la confluence, car lui-même s’y est souvent intéressé. C’est vrai qu’il en parle dans son roman « L’Arbre fille ».

    Germain nous disait, en cours, que pour se suicider, il était préférable de se jeter dans la Saône que dans le Rhône. Il m’a réexpliqué cela au téléphone, l’autre jour. Ce n’est pas que cela est préférable, mais c’est Henri Maldiney qui professait la chose suivante : les suicidés sont attirés par la Saône car, à Lyon, elle touche à sa fin. Les hommes qui ne se voient aucun avenir se jettent dans les fleuves sans avenir.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s