Grande-Bretagne, la nouvelle France

Je ne saisis pas pourquoi tout le monde parle de confusion, concernant les élections britanniques. Pour moi, les choses sont très claires, et il suffit de savoir compter. Le peuple britannique a donné une majorité absolue à une coalition de gauche, composée des travaillistes (258 sièges), des démocrates libéraux (57 sièges), des « nationalistes » écossais, gallois et irlandais (12 sièges) et des verts (1 siège). La gauche pro-européenne a remporté les élections, et doit se mettre au travail le plus vite possible.

Les Liberal Democrats sont clairement de gauche, le mot « libéral » ayant gardé en anglais son sens premier, qui était « pour la liberté de conscience ». De toute façon, les Lib Dem sont éminemment Labour compatibles : europhiles et pour la proportionnelle, ils ne pourront jamais gouverner avec les conservateurs. Les Britanniques doivent seulement se mettre à former des coalitions entre partis, c’est tout simple. Cela fait des dizaines d’années qu’ils en parlent et, comme la vidéo de John Cleese (des Monty Pythons) le montre, cela fait au moins 25 ans que les électeurs britanniques ne votent plus de manière bipartisane.
La situation aujourd’hui ressemble à la France de, disons, 1997. Westminster : le retour de la « gauche plurielle », d’un classique « Cartel des gauches ». Reprise postmoderne du « Front populaire ». Bref, en un mot comme en cent, les Britanniques sont en train de tourner français, et c’est la nouvelle la plus énervante pour eux que je pouvais vous apporter en ce jour ensoleillé.

On a vu, déjà, qu’ils avaient fini par laisser tomber leur croyance dans le bancal multiculturalisme au profit de ce qu’ils appellent sans tabou « l’intégration ». Cela signifie qu’ils ont pris conscience de l’importance qu’il y a à construire une communauté nationale, et non à se satisfaire d’un voisinage informe de communautés qui ne partagent rien entre elles.  

Maintenant, ils se rapprochent d’une représentation à la proportionnelle. Ils deviennent européens malgré qu’ils en ont.

Preuve qu’ils se continentalisent, les articles du Guardian d’aujourd’hui ne mentionnent pas une seule fois le nom de leurs voisins. Ils font semblant de nous ignorer pour éviter de passer pour des internationalistes à la solde de Bruxelles. Mais ils en ont marre de cette insularité prétentieuse dont on les croit à tort pétris. Le même journal déclare son amour contrarié à la France, mais plus loin, dans les pages Travel. Cette semaine, on célèbre le Maroc et on encourage les lecteurs à profiter des charmes sous évalués de Casablanca. Le Maroc c’est moins cher et plus sympa que l’Espagne. C’est peut-être moins « Union européenne », si l’on veut, mais cela sonne davantage « France coloniale ». Dans le reportage, la France est omniprésente, comme celle qui a donné à la ville son architecture art déco, ses cafés, ses boulevards, ses brasseries…

On commence, de ce côté-ci de la Manche, à reconnaître que, certes, la colonisation, le républicanisme et le multipartisme bordélique c’était mal, mais qu’enfin, la manière française n’a pas que du mauvais sur la longue durée.   

8 commentaires sur “Grande-Bretagne, la nouvelle France

  1. Une majorité pour les partis de gauche ? C’est étonnant, on a l’impression que les gens ne parlent que de la défaite du Labour, mais dans cette lumière, en effet, la majorité de gauche semble indiscutable.
    Dans la vidéo, j’aime bien le moment où il compare les pays d’Europe et dit que l’angleterre est encore plus pauvre que l’italie.

    J'aime

  2. Oui, ce que disent les journalistes anglais, incessamment, c’est que le deal entre Clegg et Brown serait une « coalition of losers ». Je trouve cela très méprisant pour la démocratie : si le peuple a envoyé au parlement une majorité de députés de gauche, qui sont-ils pour dire que ce sont des losers ?

    J'aime

  3. John Cleese. Au début de la video, j’ai cru que j’étais tombé sur une des videos éducatives qui m’ont appris à parler anglais un peu tard (trop tard). Sur le marketing, le calcul du résultat d’exploitation, l’art d’emprunter et de rembourser et autres choses passionnantes. Cleese jouait le gars totalement assuré dans ses connaissances erronées et les exposant avec autorité à celui qui devait lui faire découvrir que c’est autrement. Une perfection de pédagogie.

    A part ça, je n’ai pas l’impression que la gauche ait gagné, à moins de supposer que les nationalistes et les écolos sont de gauche, et que le parti travailliste au pouvoir a fait une politique de gauche. Si on croit ça, on peut aussi penser que les gens du parti socialiste français sont de gauche.
    En fait, la seule analyse correcte est celle des Chinois: dans les pays d’Europe il y a un Parti de gouvernement, qui a une tendance de droite et une tendance de gauche, comme un souverain du temps de Confucius avait son ministre de la gauche et son ministre de la droite, à qui il confiait alternativement les responsabilités et le droit de puiser dans son trésor. Autour, hors du palais gouvernemental, il y a ceux qui ne sont pas d’accord; le souverain ne leur confie jamais les responsabilités, et d’ailleurs ils ne sauraient pas quoi en faire. En Angleterre ça dure depuis quelques siècles; en France depuis moins longtemps parce qu’il a fallu attendre que ceux qui voulaient tout changer aient suffisamment rapetissé pour être inoffensifs. Mais nous y sommes aussi.
    Comme expliquait en 1981 le bureau de Paris de Time Magazine aux lecteurs américains qui se demandaient si la France allait devenir communiste: « Mais non, regardez les, ils ont la même origine sociale, ils ont étudié dans les mêmes écoles, ils pensent pareil et ils feront la même chose. » Je ne sais pas si les politiciens britanniques sont pareils de la même façon, mais j’ai peur que le résultat soit le même. Peu importe qui sera au gouvernement, sauf pour ceux qui ont envie d’être au gouvernement.

    J'aime

  4. Plusieurs choses Ebolavir. 1. Oui, les nationalistes (irlandais par exemple) sont idéologiquement à gauche, c’est pourquoi je demandais pour qui votaient les protestants unionistes de gauche.
    2. Les différences droite gauche aur Royaume-Uni, on s’en rendrait compte si les conservateurs avaient la majorité absolue. Leur volonté et leur capacité à augmenter les inégalités nous étonneraient, je vous assure. Et leur rapport aux partenaires européens apporteraient des changements très concrèts, je le crains.

    J'aime

  5. Well well well. Avec la declaration de Gordon Brown hier, qui a promis qu’il partirait, il semblerait que tu aies eu le nez creux, SP, car on s’achemine vers une coalition de losers, on y va tout droit.
    J’ai apprecie le theme du sacrifice dans le discours de Brown. D’abord il dit qu’il laissera tomber ce job, et puis il parle des soldats qui risquent leur vie pour le pays. Message subliminal, non seulement je suis l’homme d’etat que vous ne meritez pas, mais en plus, un meme sentiment de sacrifice m’anime et tout ce que j’ai fait, je l’ai fait pour vous.

    J'aime

  6.  »La situation aujourd’hui ressemble à la France de, disons, 1997. » si c’est effectivement le cas, je ne sais pas, alors les britanniques sont finalement assez en retard et n’ont pas de leçons a nous donner -mais ils ne le font pas alors je me tais et regarde attentivement ce qui se passe et se commente-

    intéressant ce «  »Reprise postmoderne du “Front populaire”. » en tout cas, meme si je préfèrerai tout simplement « reprise moderne du front populaire ! » si c’est le cas alors ils sont tres tres avance les anglais et ca vaut le coup de voir ce qui va se passer peu après surtout pour nous qui en sommes actuellement a une sorte de bushisme berlusconien a la française mâtiné de tchatcherisme ca peut être enrichissant de voir comment les anglais invente une sorte de nouvelle gauche…

    Justement hier je regardai un film anglais baroque et fantastique « V pour Vendetta » vraiment tres bien qui se passait a Londres en pleine dictature pfiouu et une sorte de fantomas anglais trop marrant qui vient apportet um message de paix et de justice pour les generations futuRes etc…

    J'aime

  7. Merci moderateur du monde.fr, pardon monsieur le Moderateur de ne pas m;avoir
    censure , c;est vraiment trop aimable…on peut papoter popotin (papotage popotinesque post moderne of course) sans trop se bloquer sur ce blog c;est deja ca…rien a voir mais je profite de ce jour pour déplorer juste la fin de Sine Hebdo auquel je commencai a m’habituer qui a ete un reel moment de liberte de presse papier et de pensee resistante depuis quelques mois…et dont je garde les premiers numéros très précieusement chez moi he he….(pour les generations futures..il y aura bien des jeunes sages precaires en l’an 20220 pour me les racheter a prix d’or hi hi)…God Save the Queen !

    http://www.sinehebdo.eu/

    Au passage allez voir  »Mammuth » si vous pouvez des grolandais Gustave de Kerven et Delepine avec Depardieu et Adjani, un tres bon film. Hasta Luego et vive Nathalie Portmann !

    J'aime

Répondre à Fred Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s