Laetitia, professeur de français, « d’origine différente »

Je vois cet entretien d’une enseignante de français sur Canal plus. Jeune, belle, d’origine indienne, Laetitia ne parle que du fait qu’elle est d’origine étrangère. Le regard des autres, les plaisanteries, les remarques, le fait de devoir se justifier, de devoir faire ses preuves, qu’il y a « du chemin à faire ».

L’entretien est pourtant long, sept minutes et quarante-huit secondes, sur une chaîne nationale. Il y avait de l’espace et du temps pour faire passer deux ou trois choses assez fortes, peut-être.

Est-ce elle qui n’a rien d’autre à dire, ou la journaliste (qu’elle tutoie) qui ne l’interroge sur rien d’autre ? Ou la chaîne qui ne veut rien entendre d’autre d’une prof de français immigrée ?

Moi, j’ai souffert pendant sept minutes et quarante-huit secondes, et un peu plus. J’aurais tant voulu qu’elle nous parle de ses lectures, de ses livres préférés, des choses qui la font rire et réfléchir. Non, on la cantonne, ou elle se cantonne, à nous parler de « sa différence ».

De la manière la plus bizarre, à mon avis : « Comme vous l’avez remarqué, je suis professeur de français, mais pas tout à fait française française… Ce qu’on peut appeler française, quoi, en gros. Je suis Française d’origine différente et non d’origine étrangère. Je suis d’origine indienne… »

Je ne sais si le français qu’on enseigne au collège est de cet acabit, mais à entendre Laetitia, on se dit que les Français du futur vont parler d’une manière drôlement contournée.

2 commentaires sur “Laetitia, professeur de français, « d’origine différente »

  1. A mes yeux, elle est très française.Elle parle tout à fait comme les autres. En fait, ça touche encore la question délicate de la nationalité française. Pourquoi la journaliste n’a-t-elle pas posé la question: Parmi tes élèves, combien sont d’origine étrangère? Est-ce aussi leur réaction de remarquer sa différence? Ce professeur, je ne crois pas qu’elle parle de sa culture indienne dans ses cours de français, alors à quoi sert de suligner sa différence, sinon pour encore marquer sa fierté! Cette émission, dont le but, j’imagine, est de détruire les stéréotypés, s’avère très stéréotypée. Car, le français, déjà langue d’écriture pour de nombreux écrivains d’origine française dont la capacité ne pose pas de question, est enseigné même depuis longtemps par les non-Français!

    J'aime

  2. une autre question: est-elle née en France ou pas? Le français est-il sa langue maternelle? Car beaucoup de gens, d’origine étrangère, ne parlent plus leur langue maternelle, Julia Kristeva entre autres.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s