Le sage précaire sur France Inter

 

Paula Jacques, photo Telerama.fr

De passage à Lyon, je reçois un courriel de mon éditrice, qui m’informe que Paula Jacques désire m’inviter à son émission Cosmopolitaine, sur France Inter, ce dimanche 13 mai.

Inutile de préciser que je me réjouis d’avance de ce rendez-vous radiophonique. J’ai toujours été un auditeur fidèle des chaînes de Radiofrance. La voix même de Paula Jacques a accompagné ma vie ces vingt-cinq dernières années. Devenir un de ses invités alors que j’ai tant écouté ses émissions, crée un sentiment étonnant, indéfinissable. Cela me paraît étrangement naturel : impression de participer à une réunion à laquelle j’avais toujours été convié silencieusement jusqu’à présent.

J’appelle, laisse un message, j’écris et je laisse reposer. Hier, C’est Paula Jacques elle-même qui m’appelle pour m’inviter. C’est très expéditif : de sa belle voix de fumeuse, elle me dit que mon livre est « très intéressant » et qu’elle voudrait m’avoir dans son studio, avenue du Général Mangin, dimanche à deux heures moins le quart. Point final.

Pour l’interview de Radio-Canada, la charmante « recherchiste » m’avait téléphoné en semaine et on avait discuté une bonne demie heure pour préparer l’émission. Même chose avec la petite interview de trois minutes sur la radio de la SNCF.

Avec Paula Jacques, le processus est inversé : on ne se parle pas au préalable, même le rendez-vous est pris juste avant le début de l’émission, sans aucun préliminaire. Le but est sans doute de se découvrir au cours de l’émission, en direct. Ce qui implique qu’à la différence des autres interviewers, la journaliste de France Inter aura sans doute lu mon livre, afin de ne pas poser des questions absurdes.

Nous jugerons de tout cela sur pièce, dimanche, de 14 à 15 heures.

9 commentaires sur “Le sage précaire sur France Inter

  1. Je suis en train d’écouter! je ne vous connaissais pas. J’habite à Limerick et moi aussi je suis de la région lyonnaise; De plus, je suis aussi fascinée par ces travellers qui font également partie de notre vie ici, sans en faire partie. C’est bizarre. Dans un mois, je vais en France et j’achèterai votre livre. Comme quoi, c’est bien la pub sur France Inter!
    Annie

    J'aime

  2. J’ai complétement oublié de t’écouter, désolé. Et puis j’avoue que commence à me lasser d’Internet , des blogs et de la mode facebook (c’est à peu prés le seul truc avec ma boite mail qui me raccroche à Internet je dois dire ) , ça commence à me lasser, j’ai l’impression d’ en avoir fait le tour…en plus en relisant certaines de mes commeries d’avant par hasard j’ai un peu honte, j’étais vraiment barge à l’époque, je ne me reconnais pas du tout… »Je est un autre » comme disait l’autre…Le réel c’est bien mieux quand même En lisant ton bouquin (que je n’ai pas fini) j’ai reconnu certains passages de ce blog retravaillé dont le désormais légendaire passage de ta visite au match de boxe toujours aussi drôle et puis ça fait moins mal aux yeux et à la tête de lire un vrai livre sur support papier aussi , ça c’était important de le dire.J’espére qu’il y’aura un podcast de l’émission si oui n’hésite pas à le poster sur ta page Têtelivre , ça faira bizarre de t’entendre de vive voix.A+

    J'aime

  3. -On peut écouter ce sage en podcast-
    Cochonfucius aurait rêvé de se switcher en sage précaire et de remplacer sa vie de chercheur de lumière en chercheur de bohème –
    Curare, elle aurait aimé disparaître 1 jour pour s’enfuir avec les bohémiens –
    La vie est injuste –

    J'aime

    1. Mais que dit sa chanson, quelqu’un peut-il l’entendre ?
      Décrit-elle ce monde avec des phrases tendres,
      De plaisantes notions, des mots pleins de douceur ?

      Je crois plutôt qu’il dit l’ombrage qui perdure
      Aux jours de grand beau temps, combien la vie est dure
      Et que nous pardonnons, malgré tout, sa noirceur.

      J'aime

  4. eh bien , moi qui ai lu ton bouquin depuis un moment déjà , j’ai trouvé que Paula Jacques n’était pas « à la hauteur » : insistant bêtement sur l’hypothétique empoisonnement ,( c’est de bonne guerre pour faire vendre ! ) sur le statut de la femme chez les travellers ( ça itou ) et passant trop rapidement à mon goût sur la question de fond du nomadisme . Il est vrai que c’était du sérieux à cette heure de digestion dominicale .
    pour info :j’ai acheté quelques petits livres rouges que j’offre autour de moi .

    J'aime

  5. François, tu peux écouter l’émission à cette adresse : http://www.franceinter.fr/emission-cosmopolitaine-venus-khoury-ghata-guillaume-thouroude
    Merci Marie, trop aimable. Vraiment trop, car moi qui ai été un peu surpris par les questions de Paula Jacques, j’ai été impressionné par sa maîtrise du son, par sa connaissance de mon livre, et par sa capacité à rendre audibles des gens qui ne se connaissent pas et qui n’ont rien préparé. Maintenant, la question des femmes, c’est un peu la marque de fabrique de « Cosmopolitaine ».

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s