La porte du mazet

Pour peindre la porte, que mon frère a achetée dans la banlieue de Montpellier, on a récupéré de l’argile rose vers le Pic Saint-Loup.

C’est une roche très friable, ocre tirant sur le saumon, grasse comme de la craie.

J’ai teinté de l’eau avec cette argile ocre, et j’ai mélangé le tout avec de la chaux.

La pâte obtenue est une sorte de teinture. La chaux s’applique davantage sur la pierre que sur le bois, mais à la guerre, pour ainsi dire, comme à la guerre.

6 commentaires sur “La porte du mazet

  1. Je me souviens d’une porte travaillée à l’acryligue en 1971, celle de ma cellule au dortoir du lycée Lakanal, à Sceaux. Je me souviens surtout du travail au papier de verre, le dernier jour de l’année scolaire, pour préparer l’état des lieux…

    J'aime

  2. Mon cher Guillaume,

    Cette petite maison en voie de construction suscite l’admiration du propriétaire qui, visiblement, en est à la fois maître d’œuvre. Mais à travers les photos je perçois aussi – à tort ou à raison -, une insuffisance matérielle ou financière qui engendrerait un peu de tristesse. L’isolation de cette maison contre le froid risque d’être compliqué, à mon avis.

    J'aime

  3. Quelle perfidie dans ce commentaire, Juba. Cette petite maison en pierre (ce mazet), suscite mon admiration et mon envie. Jeune, je rêvais de faire le tour du monde, maintenant je rêverais de passer quelques mois dans ce mazet, même avec une isolation qui laisse à désirer. La tristesse, c’est dans votre coeur qu’elle se tient, Juba.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s