Idées pour sortir de la crise

N’achetez pas de voiture! Contrairement à ce que nous disent les journaux et les politiques, il ne faut pas sauver l’industrie automobile. Nous avons aujourd’hui une chance historique à saisir. Laissons les industries polluantes et dangereuses s’effondrer d’elles-mêmes et reconstruisons-les sur de meilleures bases.

Les engins automobiles, nous avons maintenant de nombreuses possibilités techniques, artistiques et sociologiques pour en construire de nouveaux, moins gros, moins accidentels, moins pollueurs, moins consommateurs. Ce qui nous empêchait de les mettre en oeuvre étaient principalement les industriels eux-mêmes, et la politique qui allait avec, qui faisaient tout pour que le business aille toujours croissant. Aujourd’hui que tout s’effondre, profitons-en.

Mais les emplois, allez-vous dire ? Les emplois doivent être trouvés, protégés, subventionnés.

Précisément, puisque c’est le politique – l’Etat – qui va soutenir l’emploi et donner la direction de l’activité, c’est le moment de réorienter les travailleurs d’une industrie à l’autre pour se lancer dans des grands travaux dignes de ce nom et qui nous ouvriront à ce beau siècle qui nous tend les bras.

Quels grands travaux ? Construisons des FORETS DE TOURS !!! Nous avons déjà parlé de cette question de forêts de tours dans des villes françaises qui donnent aujourd’hui une image d’endormissement. Les nouvelles tours magnifiques vont réveiller nos villes. Certes, elles vont faire exploser le budget, mais comme on entre dans une période où l’endettement de l’Etat devient vertueux, allons-y gaiement, nom de Dieu.

Qui va construire ces tours ? La France regorge d’architectes de talent qui n’ont pas grand chose à faire : mettons-les à profit immédiatement. Le cabinet Poitevin & Renaud, par exemple, qui a conçu le Pavillon élémentaire, pour l’Expo 2010 à Shanghai, leur projet n’a pas été retenu par Sarkozy : qu’ils le réalisent en France, pays de Jules Verne, de Gaston Leroux, et des grands timbrés de la Belle époque!

J’ai entendu dire que 10% de la population française vivaient directement ou indirectement de l’industrie automobile. Réunissons ces 10% dans un stade, et parlons-leur franco : Mesdames et messieurs, on vous propose d’arrêter avec la bagnole et, pour le même salaire, de vous lancer avec nous, en avant-garde de la France et de l’Europe entières, dans le projet le plus extravagant du XXIe siècle: une forêt de tours qui se verra depuis la lune. Il y aura des tickets restaurant et le Comité d’entreprise rest inchangé. Que ceux qui veulent continuer dans la bagnole lèvent la main.

En ce jour de la Saint-Guillaume, je lance l’appel du 10 janvier. Dans les livres d’histoire précaire, on nommera ce jour : L’appel de la forêt.

14 commentaires sur “Idées pour sortir de la crise

  1. mon bon Guillaume: joyeuse fete de ton saint, qui fut, suivant le numero: grand pape, grand batisseur ou grand guerrier

    L’anarchie des blogs me plait: on y cause economie et urbanisme comme au bistrot. Vla’s’y que j’ai pas une idee pour que tout se passe bien. Et comme le mec qui discute a deja fait ses preuves sur 1) la litterature , 2 ) le conflit israelo palestinien, ben alors c’est qu’il doit pas avoir tort ….

    je souhaite une tres longue vie et de hauts postes ministeriels a celui qui s’impregnera de la prose ci dessus et en fera quelque chose d’existant, de palpable, quelques choses dont les philosophes du futur pourront se dire « oui, ca a ete » .
    haaa, qu’elle est belle et vertueuse, cette pensee iconoclaste mon bon sage precaire. Tes luminosites manquent aux sympathiques maires de Chine et d’ailleurs, engonces dans leur sordides compte d’apothicaires

    Reviens y donc, en Chine, leur apprendre. Tu sera celui qui, dans les siecles futurs, aura lancer la revolution, la vraie, celle d’1.5 milliards de gens expropries, pollues, abattus.
    Un eminent sinophile russe gouverna en son temps (les songs ? les tangs ? les jin ?) la ville de Hangzhou. Voir un puissant philosophe gerer la legere question d’une cite de 8 batiments engroupant 700 foyers est probablement chose possible ….

    Bref, j’espere que tu ne manques pas trop de discussions sciences fictions a Dublin, ni surtout d’alcool et de femmes, c’est avec ces elements que les sages precaires anciens batirent (de leur vivant) les plans des 7 merveilles du monde.

    Alors que fait on ? attendre la guerre ?

    J'aime

  2. en meme temps que je redigeais mon post, patiemment, pesant mes mots pour en tourner la faible ironie afin de ne pas froisser mon bon ami precaire, le pur pacob analysait le billet en terme de Sarkosy.

    J’avoue que ces discussions me lassent (meme quand elles viennent de quelqu’un d’aussi sympathique que Francois).

    En l’espece, je sens, grace a la profonde maturite qui m’habite depuis mes 11-12 ans, qu’il s’agit d’un noble geste de revolte adolescente (car le bon Paco a surement des poils sur le zizi).

    Mais bon: en eliminant la sympathie et l’antipathie que chacun est en droit d’avoir pour le president de la republique, que vient il faire la dedans ?

    PS: la derniere ligne sur « la guerre » est un rate de copier / coller, j’etais rentre dans une discussion avec moi meme qui n’interrese que peux de gens, en tout cas pas ceux que je n’aurai pas convie… j’attends un grand texte de notre sage sur « la prochaine » qu’il nous a terriblement bien anticipe il y a quelque temps.

    J'aime

  3. « L’anarchie des blogs me plait: on y cause economie et urbanisme comme au bistrot. » Greg.
    J’aime bien cette comparaison du blog avec le bistrot, ça me plaît vraiment. C’est vrai que c’est un peu ça. Et comme aujourd’hui les gens prétendent n’avoir plus le temps de se voir, qu’ils prennent les conversations pour une perte de temps, qu’ils voient les bistrots et les pubs d’un oeil de plus en plus mauvais, les blogs prennent le relais.
    Cela ne remplacera jamais, faut le dire, la chaleur des tournées que l’on s’offre, l’ivresse qui monte tranquille et la passion discursive qui mène parfois dans des zones tout à fait confuses.
    Mais les blogs n’ont pas à remplacer quoi que ce soit. Ils ont leur prore vien et leur extinction propre. Le mien s’éteindra sans faire de bruit, quand tout le monde en aura marre.

    J'aime

  4. « “accidentel”, au sens de “qui augmente le risque d’accidents”, ça existe-t-y ou c’est-y un néologisme? N’est-ce pas du Virillo? »
    Je ne sais pas, Ben. C’est un néologisme, disons.
    Quand j’y repense, l’industrie automobile est complètement absurde. Regardez toutes les voitures autour de vous : la plupart ne transportent qu’une personne.
    Depuis 50 ans, nous vivons sur des modèles de voitures faites pour des familles de 4 personnes, où seul le père conduit. Nos routes, nos rues et nos villes sont influencées par cette infâme idiotie.

    J'aime

  5. La comparaison avec le bistrot est c’est vrai assez bien trouvé, j’en suis même jaloux tellement c’est si juste..on se demande pourquoi le gars Grégoire (que je trouve aussi trés sympathique…un gars qui m’a accuelli aussi chaleureusment a Nankin dans son appart de luxe ne peut pas etre mauvais) se manifeste avec des idées aussi pertinentes une fois tous les six mois (la saint Guillaume et la saint grégoire) alors qu’il pourrait avec le talent qu’il le caractérise quand il se met a s’appliquer se lancer dans un réel travail d’écriture -sans trop abuser de baidjo,bien sur- on attend d’autres posts…

    J'aime

  6. Quand a moi j’ai décidé de prendre définitivement congé de ce blog ou j’ai trop de fois tapé l’incruste, j’avoue, j’en ai marre, j’ai l’impressin que ca s’essoufle, que je ne retrouve plus l’excitation des débuts, je m’en vais donc, c’est un peu léger comme excuse mais c’est ainsi…. ; tiens je délégue a Grégoire, il a l’air chaud en ce moment, voila Grégoire c’est à toi, fais nous réver, anime ce blog par des posts parfois relouds mais aussi pleins de riches anecdotes littéraires et philosphiques , souffle des idées, crée des polémiques et des jalousies entre commentateurs et fabrique des polémiques philosophiques avec des pseudos , je suis sur que tu y arriveras ! ; j’ai toujours su que 2009 (presque cinq ans quand on calcule bien ca fait beaucoup…) serait une bonne date pour arreter de titiller des sages précaires de bon calibre comme celui-ci (le « bon » Guillaume, la réalité m’appelle heureusement/malheureusement (?) vers ‘autres cieux , d’autres latitudes… (je sais , beaucoup de gens vont dire « enfin ! il arrete de faire suer le paco »mais ça je m’en fous…)… une histoire de la libre pensée post-moderne (toute proportion gardée bien sur ,c’est pas du Deleuze ni du Derrida…) s’est quand même écrite dans un support jusqu ici inédit et nouveau -le blog, le post, le support du web…-. De cela peut etre ne restera t-il plus rien, peut etre que tout cela a été inutile,abscon et absurde, que cela paraitra ringard et débile dans dix ans (quand la mode internet sera passée, les étudiants en philo et sciences humaines ricaneront de ces tchats, de ces discussions…bah quel importance il y’aura eu un réel dynamisme pour faire partager des quatres coins du monde un réel engouement et une passion sans faille pour la philosophie, les lettres, les voyages…so what else ? !) ; cela aura fait partie de ma vie et je ne regrette rien; j’en suis même assez content, ce fut une expérience riche et interessante et je suis ravi d’avoir croisé le chemin de ce « bon Guillaume « qui m’aura ouvert les portes de ses amis de « La Mercerie » entre autre (et surtout, quelle découverte cette Mercerie !) ainsi que son ami Ben l’africain, Mart (que l’on retrouvera sans doute en librairie), Damien et d’autres…et qui furent une réelle découverte humaine et artistique. Que la force soit avec vous, amen !

    J'aime

  7. pff de toutes façons tout le monde s’en fout maintenant des blogs , de la philo, des lettres, des voyages…moi je préfére aller boire un verre rue Mouffetard dans un bon pub façon irlandaise, la au moins on voyage, on réve et on se prend pas la téte, et en plus c’est moins cher que d’aller en Chine ou en Afrique ou meme en irlande, et puis y’a de jolies filles, et puis zut la voila, ca fait mal a la téte votre truc sur touristes/voyageurs/ expatriés, c’est a croire qu’on vit dans un monde ou le mot vacance a perdu son sens…si…c’est vrai…un peu ? ah bon…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s