L’espagnol est-il en train de supplanter le français ?

On le dit souvent. Dans mon université de Belfast, on parle de rivalités entre faculté de français et faculté d’espagnol ; on voit que l’une est en déclin et l’autre en croissance, et l’on voit dans ces deux courbes un mouvement qui n’a pas lieu de s’inverser. Moi, je crois que l’espagnol est une mode, et que le français est une tradition. Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter, ni d’être surpris.

Le français n’est pas une langue comme une autre, pour les anglophones. C’est leur langue d’origine, et la culture française est celle qu’ils aiment le plus haïr, qu’ils comprennent le moins, qu’ils cherchent le plus à humilier. Les Anglo-saxons ne peuvent se passer du français.

L’espagnol, pour eux, comme pour un peu tout le monde, c’est plus sexy, plus sympa, plus cool, plus ensoleillé, mais c’est comme un amour de vacances, cela ne dure pas. L’espagnol, c’est la langue du pays où ils ont envie d’aller en vacances. Mais les lieux de vacances, c’est bien connu, et l’Irlande en sait quelque chose, cela tombe en désuétude. Très bientôt, si ce n’est déjà le cas, de nombreux Européens se diront que les vacances en Espagne sont devenues banales et d’autres lieux, moins chers et tout aussi ensoleillés, prendront le dessus : déjà les plages de Croatie font fureur. La Grèce et l’Italie redeviendront à la mode, et leur langue sera à nouveau enseignée. Le Guardian d’aujourd’hui annonce que 59% de Britanniques trouvent que l’Espagne n’est plus « assez étrangère » pour être un hotspot touristique, et qu’ils lui préfèrent le Maroc, l’Egypte et la Turquie : moins chères, ces destinations présentent l’avantage d’être plus exotiques. Tout cela, plus les difficultés économiques de l’Espagne (pour une théorie portative relative à l’influence de l’économie d’un pays sur son attractivité inconsciente, cliquer ici), plaide pour l’idée que nous sommes au début du déclin de l’espagnol comme langue étrangère. Un déclin très léger, car l’Amérique latine attirera durablement l’attention des riches Européens (mais peut-être pas tant les voyageurs asiatiques, australiens, africains et américains… A vérifier.)

Le français, au contraire, est mal vu : langue compliquée, très irrégulière, à l’écriture encombrée de lettres qu’on ne prononce pas, porteuse d’une culture élitiste et d’un comportement arrogant. Le français a tout pour déplaire, et c’est aussi pour cela qu’il est irremplaçable. Partout dans le monde, des alliances et des instituts français ouvrent pour occuper le terrain. Ce volontarisme politique énerve, agace, fait rire, fait soupirer, mais il est efficace sur le long terme. Au moment de choisir une langue étrangère, on peut difficilement imaginer ne pas avoir le français comme option. Au pire, c’est la langue que l’on choisit pour incarner le vice, la saloperie, la perversité et le mal. Au mieux, mais c’est lié, c’est la langue de la séduction irrésistible.  

Pour ce qui est du tourisme, Paris reste l’incontournable ville européenne pour les voyageurs du monde entier. Plus influente politiquement et économiquement que Barcelone et Rome ou Venise, plus belle et riche culturellement que Londres et Berlin, Paris n’a et n’aura aucune rivale européenne. Elle peut compter sur ce statut pour le plus clair du siècle dans lequel nous sommes entrés. Et avec l’attraction croissante des pays d’Afrique du nord, puis d’Afrique noire quand ceux-ci se développeront, la langue française a encore beaucoup de réserve pour résister à je ne sais quelle rivalité entre les langues. Elle restera, j’en suis convaincu, la deuxième langue européenne après l’anglo-américain.

28 commentaires sur “L’espagnol est-il en train de supplanter le français ?

  1. Je souhaite que les choses se passent avec autant de bonhommie rassurante.
    Je pense que le plus grand ennemie du français (en tant que langue) c’est le Français (l’individu). Tout cela n’a pas toujours dû être, car comment une si belle langue aurait-elle pu naître d’un peuple autant imbu de lui-même ?
    Malheureusement, ce n’est pas entre le français et l’espagnol que se joue la bonne place, mais entre l’anglais et les autres langues.

    J'aime

  2. « comment une si belle langue aurait-elle pu naître d’un peuple autant imbu de lui-même ? »
    La chose s’explique aisément à mon avis. D’abord parce que le français n’est pas une si belle langue. Ce qu’on en dit est très exagéré.
    Ensuite, commes les Français ont déjà la réputation d’être arrogants et imbus d’eux-mêmes, ils n’ont pas besoin de faire des efforts pour avoir l’air modeste ou gentil. On ne les croirait jamais. Ils ne déçoivent donc jamais, à la différence de tous les peuples qui ont une bonne réputation. Comme on s’attend au pire avec les Français, les étrangers ne peuvent qu’être agréablement surpris, et c’est le secret de notre succès culturel. France, patrie de la sagesse précaire.

    J'aime

    1. Et vous êtes, cher Guillaume, un fier échantillon de ce terne Français que vous dépeignez avec tant d’acrimonie, soyez-en sûr.

      En ce qui me concerne, j’ai beaucoup voyagé et je réside au Japon depuis une vingtaine d’années où j’enseigne le français. Or je puis vous dire que les Français ont toujours la cote auprès des étrangers, dès lors qu’ils sachent se comporter en vrais Français et pas en « franchouillards », parodie de Français tels qu’on en voit désormais pulluler depuis une trentaine d’années déjà. C’est même devenu tellement rare que de retour à Paris pour les vacances, il m’arrive parfois d’être pris pour un étranger par mes compatriotes, et même qu’on me parle en anglais à partir de ce malentendu. C’est dire si le Français aurait tout intérêt à redevenir lui-même pour retrouver tout son prestige… auprès des siens, dans un premier temps déjà, ce serait un bon début.

      Pour ce qui est de votre entente du français, mon cher Guillaume, elle vous appartient entièrement mais sachez qu’elle est loin de refléter une quelconque réalité objective. Inutile de dire que je partage grandement le point de vue du Sage Précaire dont la qualité de la prose et la clarté de l’expression laisse clairement entrevoir une excellente compréhension de ce qu’est le français, dans ses mécanismes comme dans sa nature profonde et bien sûr dans ses utilités.

      J'aime

  3. Bonjour , même si ce n’est pas nécessaire ni important ce visage bien affirmé et un peu ingrat du sage précaire dans sa nouvelle présentation de blog a un je ne sais quoi de sensuel irrésistiblement attirant pour une vieille sexagénaire comme moi, imaginez alors les filles trentenaire ; bien sûr les français sont je ne dirais pas arrogants mais sûrement imbus d’eux-même et leur gentille modestie est sans conteste la meilleur approche ; Ici dans mon pays l’espagnol est une obligation dans le vat-et-vient nord-sud du continent de même que le mandarin car les chinois ont envahie vancouver et ses environs ; mes garçons ont appris le dialecte suisse-allemand et l’italien de la contrée dès la petite enfance et l’anglais d’ici en petite classe avec l’espagnol optionnel ;by.

    J'aime

  4. Mais c’est tres important, au contraire, Mildred. Visage ingrat et bien affirmé, voilà qui va lui faire plaisir, au sage précaire. Mais bon, si c’est irresistible pour les jeunes femmes trentenaires ainsi que pour les jeunes soixantenaires, de quoi se plaindrait-il ?
    Felicitations pour la nouvelle bannière. La peinture du fond, c’est un tableau chinois, n’est-ce pas, mais de qui ?
    je me permets de faire remarquer (et après je me tais) que le sous-titre du blog est devenu illisible. C’est dommage.

    J'aime

  5. « Ingrat », « sensuel », « attirant », je ne sais que penser, grands dieux. Je crois que je vais essayer de trouver une photo de moi qui soit plus gracieuse, quitte à n’être pas attirante…
    Pour ce qui est de l’espagnol, depuis que j’ai écrit ce billet, je vois de toute part des gens qui sont allés en vacances au Maroc, alors qu’il y a encore un an, les mêmes allaient en Espagne. Il paraît qu’un épisode de Sex and the City se déroule à Marakech. Et ma proprio soigne ses rhumatisme au soleil en ce moment même… en Egypte. J’aimerais voir des chiffres sur les centres et les facultés de langues maintenant.

    J'aime

  6. Ah, chouette cette bannière et la nouvelle photo. Je repensais à ta question sur le cirage de rebelle ce matin en allant au LEP pour la rentrée. Est-ce que tu mettais du blanc correcteur (style tip-ex) sur tes godasses (j’adore ce mot) ou est-ce qu’elles étaient blanches comme des Nike ? Chaussures, pieds, liens entre le ciel et la terre, le haut et le bas, le rêve et la réalité….

    J'aime

  7. Merci Nénette. Dans mon souvenir, c’était des baskets blanches et montantes sur les chevilles, des chaussures pour le basketball, quoi, comme leur nom l’indique. Mais pas de Nike, ni aucune marque d’ailleurs. Nous achetions nos souliers dans les grands magasins de la zone industrielle de Lyon, vers St Laurent-de-Mur, ou St Priest, enfin sur la nationale 6. Là, il n’y avait pas de marques, ou alors elles étaient dégriffées.

    J'aime

  8. Merci François. Moi, je suis surtout content de voir réapparaître le titre de mon blog. Il avait disparu de la page d’accueil et cela me chagrinait. Il fallait faire une manip toute simple que j’ai finalement faite.

    J'aime

  9. De rien. En effet, cette banniére est trés agréable à regarder et incite c’est évident à une lecture interessante de ton blog. Tu t’es bien débrouillé pour la mise en forme ou mise en page (je ne sais pas comment dire) de ce blog ; finalement assez essentielle la forme -qu’il s’agisse d’un blog ou d’un livre- ; c’est un peu comme une « reliure » informatisée ici ; il n’ya pas la même sensation qu’avec un livre (l’odeur, le papier, le toucher etc…) mais le visuel est important ici c’est évident.Je vais avoir plus de scrupules à lacher des coms délirants (?!) maintenant.

    J'aime

  10. Vous devez penser que l’espagnol est la deuxieme langue mondiale parce que cette langue est la deuxieme langue aux Etats-Unies. En plus, c’est la langue du Mexique, de l’Amerique Central-Caraibes, de l’Amerique du Sud et de l’Espagne.

    J'aime

  11. D’accord Louis, on peut dire que l’espagnol est devenu la deuxième langue européenne. Après tout, cela ne m’affecte pas, la question n’est pas de positionnement. La question fondamentale est de savoir si le français est en déclin, si l’espagnol est en pleine bourre, et s’il y a effet de vase communiquant entre les deux langues.

    @ Fred, pour te répondre avec retard, le tableau d’où est tirée la bannière, il s’agit d’une peinture chinoise en effet : « Malade fièvreuse » de Chang Su-Hong, 1935.

    J'aime

  12. Merci pour votre blog. C’est un sujet qui m’a toujours intéressé.

    Je crois que le déclin rélative du français que vous avez aperçu est un fait accompli, pour le moment. Ce déclin est évident dans mon pays (États-Unis) depuis 20 ou 30 ans. Voici pourquoi, selon mes observations:

    Pouquoi les gens apprendent-ils des langues étrangères? Plusieurs raisons me semblent être en tête:
    1) Par obligation scolaire ou universitaire
    2) Pour des raisons économiques ou de carrière
    3) Pour voyager et s’immerser dans autres pays et autres cultures
    4) Pour élitisme ou snobisme
    5) Pour s’enrichir culturellement
    6) Pour avoir une attraction particulière vers le pays/culture où cette langue est parlé

    Admettons qu’il s’agit d’étudiants anglophones ou qui sachent l’anglais déjà comme premier langue étrangère. Alors pour les étudiants de la catégorie (1), il est indifférent. Ils apprendront la langue qui les coûte le moindre effort. L’espagnol a une réputation parmi les anglophones d’être une langue plus facile à apprendre que les autres parce qu’il s’écrit avec l’alphabet latin et son orthographie est très simple. L’espagnol se prononce comme il s’écrit et s’écrit comme il se prononce. Je ne dis pas que cette réputation est correcte (il me semble qu’ils ignorent le complexité du système verbal espagnol), mais cette idée est très répandue.

    Pour les étudiants du groupe (2), la langue qu’il faut apprendre tout de suite est le chinois! La croissance vertigineuse de la Chine a laissé l’occident mal préparé pour profiter de cette croissance, mais déjà on commence a noter une croissance très forte d’intérêt pour apprendre le chinois. Aussi, très tardivement, j’apperçois que les cours en japonais commencent récemment à être plus nombreuses aux Etats-Unis.

    Pour les étudiants du groupe (4) – c’est à dire, les étudiants qui n’ont aucun intérêt pour la langue ou la culture étrangère en soi, mais seulement veulent la savoir pour sembler plus chic et cultivé parmi ses propres concitoyens — et admettons que pour beaucoup d’étudiant(e)s, c’est leur vrai motivation –, la nouvelle/dernière langue snob aux États-Unis est… l’italien! Toutes les domaines qu’il y 50 ans s’associaient dans l’imagination populaire américain avec la France – la cuisine, la mode et les parfums, les meubles avant-garde, l’art, etc. – sont aujourd’hui associées avec l’Italie. Dolce & Gabbana, Prada, Gucci, Versace, Armani, Ferrari, Alfa Romeo, Ettore Sotsass, etc. ont déplacé à Dior et Julia Child, il faut le dire. La France n’est plus vue comme aussi élégante qu’elle l’était aux années 50 et 60. Les cours en langue italienne, eux aussi, ont eu une petit renaissance et expansion aux États Unis dans ces dernières années.

    Pour tous les autres, les étudiants des groupes 3, 5 et 6, il est evident que l’espagnol attirera plus parce qu’il est beaucoup plus répandu. Un américain a beacoup plus de chances d’aller en vacances à Porto Rico, au Mexique ou autre pays hispanophone que dans quelconque pays francophone. Ils ont beaucoup plus de chances de connaître des mexicains, des cubains, des argentins, etc. personellement, ce qui peut leur motiver pour vouloir apprendre l’espagnol. Ils ont plus de chances d’entendre la musique du Buena Vista Social Club ou reggaeton ou boleros ou flamenco ou tango, ou de voir un programme à la radio ou à la télé en espagnol ou un film espagnol qui peut les attirer l’intérêt, parce qu’il y a 44 millions d’hispanophones aux Etats Unis. Et il y a plus de 350 millions d’hispanophones dans le monde – c’est une avantage numérique qu’il me semble que les francophones ne comprendent parfois pas. La distance de Mexicali à Tierra del Fuego est plus longue que la distance de Londres à Shanghai ou Vladivostok!! Parfois les francophones me semblent avoir des idées très illusoires quant à la proportion des gens et territoires francophones relative à celles des autres langues. C’est seulement l’avantage géographique et numérique de l’espagnol… le reste est la probabilité et la statistique.

    Mais, enfin, je crois qu’il ne doit pas être une question d’ «ou l’un ou l’autre». Le français est une langue assez proche de l’espagnol, du portugais et de l’italien. Connaître une de ces langues aide beaucoup à apprendre une autre. Moi même, j’ai appris l’espagnol avant d’apprendre le français ou le portugais, et c’était la similitude des langues qui m’a encouragé a les apprendre. Si je devais commencer de zéro absolut quand j’apprenais une nouvelle langue, je n’aurais jamais suivi avec une autre langue après l’anglais et l’espagnol.

    J'aime

  13. Merci pour la raccomandation. Ce livre semble correspondre exactement à mes intérêts. Il m’a toujours semblé que les « romanophones » n’ont pas su exploiter assez la similitude de leurs langues. Dans les listes des langues plus parlées (par exemple, celles de Ethnologue ou geographic.org) on cite les grands nombres de millions de ceux qui parlent chinois ou arabe ou hindi. Mais, la raison pour laquelle les films en Chine sont toujours sous-titrés est parce que un grand nombre de chinois ne comprendent pas du tout le chinois standard de Beijing. Ainsi, l’intercompréhension de l’arabe parlé du Maroc avec l’arabe parlé de l´Irak ou du Yemen est presque nul. Et le nombre totale de vrais parleurs de Hindi est très très controversé. En même temps, les linguistes ont constaté que l’intercompréhension de l’espagnol et le portugais est de presque 85%, et l’lintercompréhension de l’italien et l’espagnol est estimé à plus de 50%. C’est à dire, un lusophone sans aucune instruction en espagnol peut comprendre 8 ou 9 de chaque 10 mots dans une phrase espagnol et vice versa. Une autre étude a estimé qu’un hispanophone peut apprendre l’équivalent de 4 ans d’étude d’une autre langue (par exemple, du russe ou de l’allemand) dans un seul année d’étude du portugais! À la télé espagnole, ont présente souvent des (courts) interviews avec un footballeur ou un musicien brésiliens ou (moins souvent) italiens sans sous-titres et ils sont (presque) parfaitement compris. (Le français est un peu plus difficile que les autres langues romanes à cause de la prononciation). Alors, pour être honnêtes, pour « comparer pommes à pommes et oranges à oranges » comme les américains disent, les gens qui composent ces listes devriez comparer nombres totales de parleurs de langues néolatines aux nombres de parleurs de chinois, arabe, hindi, etc. parce qu’il a été objectivement démontré que la compréhension mutuel entre les langues néolatines est comparable à celui entre le suédois, le norvégien et le danois, ou entre les langues de l’ancien Yougoslavie, et plus qu’entre toutes les variétés de l’arabe ou du chinois. C’est aussi une grande avantage que les néolatins – toujours moins commerciaux que les anglo-saxons ou les asiatiques – n’ont pas su exploiter. Imaginez-vous le slogan en anglais: Buy one, get three free!

    J'aime

  14. Il faut pas oublier les Philippines car ici nous sommes trois millions d´hispanophones, y compris ceux qui parlent le « chabacano », langue créole du castillan. La langue espagnole est parlée par 500 millions de personnes, c´est-à-dire que là où on voyage on trouve un hispanophone. Certes, l´anglais ne peut pas exister sans le français mais ce sont des langues non-phonétiques, ce qui les rend plus difficile à apprendre, à la différence de l´espagnol.

    J'aime

  15. Bonjour Guillaume et bienvenue encore un fois a Belfast – the city which provided you with your further education. There is no such language as Anglo-American – it is called English.

    J'aime

  16. je crois que les francais sont un peut pretenciux….l’espagnol est de loin plus important dans le monde….le francais on le parle just en frances et belgique….l’afrique ne compte pas ….par contre on parle espagnol en argentine chili perou colombie etc etc …partout l’amerique latine…..et s’on ajoute l’espagne on peut realiser que la culture hispanophone et sa lange est de loin plus important et riche que la francaise

    J'aime

    1. Vous ne savez d’évidence pas de quoi vous parlez, mon cher Alfred, et pire peut-être, vous massacrez cette belle langue française que vous ignorez. Je vous ferai donc cadeau d’un peu de sagesse au travers de ce proverbe bien de chez nous: le bottier ne juge pas plus haut que la botte.

      J'aime

  17. Comment ça « l’afrique ne compte pas »? J’hallucine.

    Sans parler de racisme ou autres conneries, je rappelle que d’un point de vue purement quantitatif (celui de la démographie qui est le seul vraiment important) en 2050 il y aura 2 milliards d’Africains et le français sera la langue la plus parlée au monde.

    J'aime

  18. Je suis ètudiante du français. Je m’apprends la langue tout le jour, tout seule. Il n’y a personne à Johannesburg, en Afrique de Sud pour avec qui parler.

    Ce n’importe quoi parce qu’il j’aime la langue. Elle est trés belle et la culture des peuples français est trés riche. C’est la raison que j’apprends la langue contre l’espagnol même si l’autre a le plus utile

    J'aime

    1. Bravo Jonathan pour cet effort linguistique. Vous être très courageux d’apprendre cette langue tout seul. Il y a un département de français à l’université de Witwatersrand, vous pourriez trouver là des partenaires de conversation.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s