Reporter furtif à Nankin

6

En Chine pour revoir mes amis, j’en profite pour faire des reportages radio.

Ou plutôt non, c’est l’inverse. En Chine pour faire des reportages, j’en profite pour revoir mes amis. Et retourner sur des lieux aimés.

8

Dans la Montagne Pourpre et Or, à l’ouest de Nankin, j’interviewe Neige qui répond à mes questions avec beaucoup d’aisance et sans manières. En particulier, elle parle de son travail d’écriture francophone, de ses blogs, de ses lecteurs et des passions qui l’ont conduite à écrire. Je suis ravi d’avoir enregistré ces sons, car j’étais persuadé qu’elle allait refuser, prétextant qu’elle ne voulait pas être sur le devant de la scène, qu’elle ne voulait plus entendre parler de ces blogs, etc.

Elle dit qu’elle n’écrit plus car elle est mariée et qu’elle a un enfant.

Ecrivain, c’est donc un métier de célibataire ? Neige rit. Elle dit oui, en quelque sorte. Je ne me souviens plus exactement des mots qu’elle a employés, ça m’avait fait rire. Il faut que je réécoute mes fichiers audio.

4

Nous passons devant un temple en hommage à un grand lettré du VIe siècle. Plus loin, un autre jardin abritant une forêt de stèles en mémoire d’un des plus grands calligraphes de l’histoire. Neige en profite pour prendre furtivement quelques photos.

Un juste retour des choses : je prends des sons de sa voix, elle prend des images de moi. C’est le reporter reporté.

3 commentaires sur “Reporter furtif à Nankin

  1. 春雪

    —–

    J’ai vécu quelques mois dans la dans la Chine lointaine ;
    Me reviennent, parfois, ces souvenirs enfuis,
    Quand la lune d’automne est au jardin, la nuit,
    Ou quand la brume rend ma vision incertaine.

    Petits livres chinois, qui chez moi par centaines
    Au fil du temps passé vous êtes introduits,
    Quelques-uns d’entre vous sont assez bien traduits ;
    Y compris un recueil de blagues tibétaines.

    Mais ce que j’ai suivi pendant pas mal de jours,
    C’est un blog dont l’esprit me séduisait toujours,
    Exprimant une humeur ou pensive ou joyeuse.

    Dame de Neige, en plus d’être ton vieux lecteur,
    Je deviens ton adepte et ton admirateur,
    Je relis à plaisir ta prose capricieuse.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s