La crise tombe bien

A titre personnel, j’ai plusieurs raisons d’être satisfait de la crise actuelle.

D’abord, elle tombe pile – en Europe – en plein dans ma première année de thèse. Un an plus tôt, je n’aurais sans doute pas pu bénéficier de la bourse qui me permet d’étudier à l’abri du besoin. Et surtout, j’ai le privilège d’avoir devant moi deux ans et demi de thèse qui me permettront d’observer l’évolution de la situation sans craindre pour ma survie. Si ma bourse n’est pas très élevée, au moins mon logement est très modéré et mes besoins très frugaux. Je peux tenir sur trois ans avec une inflation de 50%, d’après mes calculs.

Ensuite je me réjouis de voir -de mon vivant, Inch’Allah – les grands changements qui vont s’opérer dans le monde. Qui dit crise, dit mouvement, transformation, réorientation, révolution. Je compatis avec tous les gens qui vont tomber (et qui sont déjà tombés) dans la misère, mais je ne peux m’empêcher de ressentir une réelle excitation, à l’idée que tout va être chamboulé, que le système injuste et irrationnel sur lequel nous vivions risque de s’écrouler. Mais pour donner quoi ? Une nouvelle barbarie ? Des îlots d’utopie ? Une anarchie de fin du monde ? Une guerre multiple et interminable ? Je n’ai jamais été un lecteur de science-fiction, mais c’est bien ce domaine de pensée et d’esthétique -l’anticipation- qui est sur le point de s’imposer comme ce qui se fait de plus intéressant dans notre histoire récente.

Enfin il me semble qu’il n’a jamais été plus pertinent qu’aujourd’hui de se déclarer précaire, et d’adosser à cette précarité une sagesse pour rire, pour voir les choses venir.

9 commentaires sur “La crise tombe bien

  1. Decidement la crise actuelle reveille toutes les utopies… C’est periodique, et cela fait toujours ‘flop’ (mais parfois seulement apres avoir fait beaucoup de victimes).

    Le fait d’etre boursier pendant 2-3 ans est un soulagement, certes.
    Cependant, a titre personnel, je trouve plutot malvenu de se rejouir d’une crise en esperant qu’elle pourra etre « interessante » en se disant a « l’abri du besoin » (paye par qui d’ailleurs?)

    J'aime

  2. La bourse est payée par l’université elle-même.
    C’est périodique ? Que veux-tu dire ? Pour l’instant, ce que j’entends c’est que cette crise est difficile à appréhender et que personne ne sait où elle nous emmène. Pour le moment, je trouve cela excitant.
    Je pense que nous devrions parler d’argent avec la même franchise qu’on le fait d’autres sujets. Par ailleurs, j’ai toujours écrit que les écrivains voyageurs m’énervaient à parler de leur voyage sans rien dire de ce qui leur permettait matériellement de faire ces voyages. Ils donnent une image de nomades désintéressés qui contredit la vraie vie des nomades qui, eux, doivent penser aux moyens de subsistance.

    J'aime

  3. « La bourse est payée par l’université elle-même. »

    Donc par les parents des etudiants chinois venus dans les universites britanniques a grands frais 😉 En fait tu profites des delocalisations en Chine! :-p

    « C’est périodique ? Que veux-tu dire ? »

    Et bien les crises economiques sont periodiques et pour peu qu’elles soient severes on nous predit (certains esperent) la chute de l’honni capitalisme, ce qui qui permet de rever a un systeme utopique bien meilleur (mais peu defini)… Jusqu’a ce que la machine reparte.

    J'aime

  4. « je trouve plutot malvenu de se rejouir d’une crise en esperant qu’elle pourra etre “interessante” »
    On comprend le point de vue, bien sûr, mais il est superficiel. Trouver de l’intérêt au malheur, aux crises et aux catastrophes permet au moins d’en tirer quelque chose de positif, c’est mieux que rien. Réserver sa tristesse aux zones où elle est productive et se réjouir de l’intérêt qu’on trouve au reste, voilà une digne sagesse précaire.

    J'aime

  5. Tirer des enseignements du malheur est une chose (en se sens cela peu en effet etre interessant), se rejouir du malheur (en l’ocurrence des autres) en est une autre…

    J'aime

  6. Je me réjouis de pouvoir voir de mon vivant un profond changement historique, je ne me réjouis pas du malheur. Tu le sais, spicyhotpot, n’entrons pas des débats stériles.
    En revanche, je suis étonné que tu dises « Jusqu’à ce que la machine reparte ». A ce que je lis et entends, cette crise n’a rien de cyclique. Personne n’y comprend rien, et personne n’a la première idée de comment s’y prendre. Les plans de relance sont hasardeux, tout le monde est dans le flou le plus total. Dans le meilleur des cas, on compare cela à 1929.
    Ce n’est pas le capitalisme qui est honni, pas en lui-même. Le système injuste dont je parle, c’est l’injustice inacceptable à long terme entre l’Occident et le sud, c’est l’endettement structurel et exponentiel de nos pays, c’est la course à la croissance elle aussi exponentielle et vide de sens. Les bases absurdes sur lesquelles reposent nos sociétés appellent des cataclysmes.
    Je dis ça, mais c’est parce qu’il est 3h13 du matin et que je m’apprète à partir en voyage. Ca m’emballe un peu.

    J'aime

  7. « Je peux tenir sur trois ans avec une inflation de 50%, d’après mes calculs.
    « . C’est pas une bourse de thése alors que tu as , mais un héritage ou un gain du loto, ce n’est pas possible autrement…a moins que tu ai fait un hold-up en Chine, Irlande ou ailleurs…le SP serait t- il un nouveau Mesrine ?

    J'aime

  8. « Tu le sais, spicyhotpot, n’entrons pas des débats stériles »

    Je le sais. Je voulais preciser.

    « En revanche, je suis étonné que tu dises “Jusqu’à ce que la machine reparte”. A ce que je lis et entends, cette crise n’a rien de cyclique. Personne n’y comprend rien, et personne n’a la première idée de comment s’y prendre. Les plans de relance sont hasardeux, tout le monde est dans le flou le plus total. Dans le meilleur des cas, on compare cela à 1929. »

    Les recessions sont cycliques. La recession actuelle est peut-etre la plus profonde depuis 1929, je ne sais pas.
    Mais la machine va repartir une fois le systeme purge et, j’espere, les industries transformees en consommant moins d’energie et en polluant beaucoup moins.

    « mais c’est parce qu’il est 3h13 du matin et que je m’apprète à partir en voyage »

    Bon voyage. J’espre que le temspc hez toi est meilleur qu’ici (sud de l’Angleterre): Il neige encore!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s