Un leprechaun fatigué en route pour la Suisse

Sur cette photo, le vert de mon chapeau n’a pas seulement pour but de d’entrer en relation avec la couverture du livre de Nicolas Bouvier en arrière-plan. La composition a davantage de sens que cela.

Le vert du chapeau est en fait la couleur de l’Irlande, et le chapeau lui-même un élément de costume pour fêter la Saint Patrick, le sain patron de l’Eire.

Je voulais rendre hommmage à l’Irlande car je viens de recevoir une bourse de la part de l’ADEFFI, l’association des études françaises d’Irlande. Comme cette année, la bourse était subventionnée par l’ambassade de Suisse, j’ai fait un dossier de candidature qui mettait en avant mon travail sur l’écrivain voyageur genevois Nicolas Bouvier.

L’argent qui m’a été attribué servira à faire un petit voyage en Suisse, aux archives de l’écrivain. D’où la présence de ses Oeuvres complètes en arrière plan de ma photo. Ainsi en un seul cliché, sur une seule ligne, il y a à la fois ma tête, l’Irlande et la Suisse.

Il fallait une petite photo pour un bulletin en ligne qui informe des petits événements de l’université. Mes amis thésards ont procédé à quelques prises de vue, et ce sont ces deux-là qui ont été élues par le haut comité des affaires picturales de mon bureau collectif.

Or, il est fort à parier que l’université choisira le deuxième cliché, sans le chapeau de Leprechaun.  

 

9 commentaires sur “Un leprechaun fatigué en route pour la Suisse

  1. …moi je crois bien qu’un gentil farfadet de ton espèce se doit d’aller récupéré le mérite de ses efforts dans la citée de Calvin avec son couvre-chef verdoyant,d’ailleurs il te vat à ravir. Mes bons compatriotes helvètes en auront pour une année entière à palabrer sur la légende d’un sage précaire venu d’ailleurs …UN ÉTRANGER qui était en fait un français qui…ect…ect…Félicitation pour cette reconnaissance et que la vie te soit bonne…et n’oublies pas d’aller à la T’chaud et de boire une pinte au bistrot du vieux manège restaurer.

    J'aime

    1. Merci Mildred. Bien sûr que j’irai chez Calvin, d’ailleurs Bouvier n’a jamais caché son vieux fond calviniste. Les universitaires de Lausanne et Genève, ça les énerve quand on dit ça, « vieux fond calviniste », hi hi.
      Merci pour les conseils de restauration/libation. Je ne manquerai pas de rechercher la T’chaud et le vieux manège.

      J'aime

  2. La suisse quelle chance ces recherches aux archives de l’écrivain Bouvier. Peut être qu’un vrai farfadet s’est pris d’affection et que depuis il te soutient secrétement dans tes travaux guerriers.

    J'aime

  3. Mon très cher Sage Précaire, le bistrot du Vieux Manège de la t’Chaux est en réalitè à la Chaud-de-Fonds,N.A. , +ou-20 minutes de t.g.v. Genève-Paris-arrêt Neuchâtel.Si tu as douze heures à tuer,et que tes copains thésards ne sont pas du pays, le petit train des Montagnes Neuchâteloise sera un pur ravissement.Le bistrôt du Vieux Manège est à droit en débarquant du train à la T’Chaud, rue Chemin du Manège,montant vers la piscine, t’éloignant un peu du centre de cette petite toute petite ville de Suisse Romande peuplé d’irréductible …Québécois, mais terriblement ouverte sur le monde,telle mon beauf ma soeur et les jumeaux.Le détour vaut la peine car c’est après Zurich ,la seule ville vivante d’Helvétie.Tu salueras pour moi Jan-Ba et Marie, Pierre-Alain,Leatitia, et l’ombre de Dédé le parrain envolé de J.D mon fils ainé,ton pair…

    J'aime

    1. Voilà qui donne envie, Mildred, merci pour ces détails poignants. Genève, Lausanne puis Neuchâtel, ça va faire de la trotte mais une trotte qui vaut le coup d’oeil.
      Dis-moi, Mildred, est-ce qu’on peut y dormir au bistrot du Manège ? Je ne pense pas, sinon ça s’appellerait Auberge du Manège. Et les routes, sont-elles praticable par un vieux fourgon fatigué, ou faut-il un 4 roues motrices rutilant ?

      J'aime

  4. Pas trop vieille quand-même la fourgonnette sinon ça risque de cramer dans les montées et ils sont pointilleux nos bons amis et passé une certaine année pour une bagnole c’est péremption et à la casse , il y a 1000 mètres de dénivellation , je crois me souvenirs qu’il y a un A.J à la rue de La Paix.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s