Des atrocités de l’histoire

Pour nous, en Europe de l’ouest, le mal a un nom, un triple nom : Hitler, le nazisme, la solution finale.

Pour les Chinois, le mal a un nom : l’armée japonaise, qui est venue violer la Chine et sa capitale Nankin en 1937.

Dans les courants universitaires à la mode, tels que le postcolonialisme, le grand événement de l’histoire humaine n’est pas le nazisme, ni le communisme (ce serait trop ethnocentrique), mais la colonisation et la traite des esclaves.

Mais de nouveaux mouvements historiographiques apparaissent, qui relativisent tout cela. Pour reprendre une vieille problématique déjà abordée ici, n’hésitons pas à dire qu’ils minimisent les crimes contre l’humanité évoqués ci-dessus. Pas forcément produites par des historiens, ces recherches peuvent l’être par des philosophes, des littéraires, des démographes, des économistes…

Steven Pinker, par exemple, est un psychologue, et il cherche à prouver que l’humanité va en s’améliorant, contrairement aux idées reçues. Que nous serions plus doux et civilisés qu’autrefois. Que nos crimes récents, nos génocides, nos massacres, sont très vilains, mais qu’ils sont quand même la marque d’une humanité plus apaisée, plus respectueuse de la vie que celle des siècles passés. 

On était bien plus « atroces » autrefois, et Pinker nous le prouve en dressant une liste des catastrophes humaines. Classées par le nombre de morts qu’elles ont causées, ces atrocités sont ensuite « recalculées » pour donner un équivalent du nombre de morts au XXe siècle. La population mondiale n’étant pas la même aujourd’hui qu’il y a deux mille ans, une guerre d’un million de morts était un événement beaucoup plus grave lorsque la terre ne comptait que quelques millions d’âmes qu’aujourd’hui, lorsqu’elle en compte 9 milliards.

Selon ces calculs, l’événement qui remporte la palme de l’atrocité dans l’histoire est : 

1- La rébellion d’An Lushan (8ème siècle), 36 millions de morts (équivalent de 429 millions au XXe).

Cela ne vous en bouche-t-il pas un coin ? Connaissiez-vous seulement An Lushan ? Si moi je le connais, c’est parce que j’ai vécu en Chine, et que cet épisode de la dynastie Tang a été l’objet de très beaux poèmes et d’opéras à vous couper le souffle d’émotion.

An Lushan était un général fidèle à l’empereur, mais lorsque ce dernier est mort, il a voulu devenir lui-même empereur. La guerre qui a fait rage entre l’armée impériale et celle d’An Lushan a pris des dimensions cosmiques : ces hommes étaient prêts à décimer la terre entière.

Suivent ces événements :

2- La conquête Mongole (13ème siècle), 40 millions (278 au XXe)

3- La traite des esclaves dans le monde arabo-musulman  (du 7ème au 19ème siècle), 18 millions de morts (132 au XXe)

4- La chute de la dynastie Ming (17ème siècle), 25 millions de morts (112 au XXe)

5- La chute de Rome (du 3ème au 5ème siècle), 8 millions de morts (105 au XXe)

6- Timur Lenk (14ème et 15ème siècle), 17millions de morts (100 au XXe)

7- L’extermination des Indiens d’Amérique (15ème-19ème siècle), 20 millions de morts (92 au XXe)

8- La traite des esclaves atlantique (le commerce triangulaire).

9- La deuxième guerre mondiale

10- La rébellion des Taiping (19ème siècle), 20 millions de morts (40 millions)

Après, on continue avec de joyeux zozos. Dans l’ordre : Mao Zedong, l’Inde britannique, la guerre de 30 ans, la Russie du 16ème siècle, Staline, la première guerre mondiale, les guerres de religion en France, le Congo, les guerres napoléoniennes, et enfin la guerre civile russe.

N’est-ce pas que cela en fiche un coup, et qu’on a du mal à s’y retrouver dans cette histoire mondiale.

Et puis, c’était qui, c’était quoi, ce Timur Lenk ?

 

17 commentaires sur “Des atrocités de l’histoire

  1. Quel joyeux farceur ce Guillaume, il veut nous faire oublier nos cours d’histoire-géo pour pousser plus loin sa pointe, Gengis Khan va! Tamerlan, qui ne se souvient de ce beau et joyeux nom-là!

    J'aime

  2. Citation :

    http://www.futurquantique.org/2010/04/19/101-histoires-de-nasr-eddin-hodja/

    Tamerlan souhaita examiner les registres fiscaux de la ville proche. Le fonctionnaire responsable de la collecte des impôts fut convoqué et on lui demanda de comparer les revenus avec les registres. Le fonctionnaire fut incapable de satisfaire le souverain. Tamerlan ordonna aussitôt:
    – Faites lui manger les registres fiscaux.
    Les Chambellans déchirèrent les livres en menus morceaux et les présentèrent à l’ex-fonctionnaire pour qu’il les mange. Tamerlan donna un autre ordre :
    – Djeha-Hodja Nasreddin, je te nomme collectionneur des impôts.
    La parole de Tamerlan ayant force de loi, ainsi fut fait. Le temps passa. Tamerlan veut alors examiner les performances de l’officier fiscal nouvellement nommé. Djeha-Hodja Nasreddin est convoqué et le voilà qui se présente à Tamerlan, avec, entre ses mains, une pile de galettes sur lesquelles apparaissent des lignes de comptabilité.
    – Quelle insolence! Dit Tamerlan, en colère. Il t’a été demandé de venir avec les registres fiscaux!
    Ce à quoi Djeha-Hodja Nasreddin répondit :
    – Votre Éminence, Ce sont des livres fiscaux. Est-ce que je ne devrai pas les manger?

    J'aime

      1. Oui, j’ai un peu la trouille… Nous avons bien préparé, hier, à la MJC du Vieux Lyon à St Jean. C’est juste en face de la cathédrale, et le jeudi matin, il y a aussi un petit marché bio, juste en bas de la Manécanterie. Le cadre m’aide… j’ai beaucoup « d’histoire(s) » dans la tête. Ce soir, c’est « à voix nue », je vais raconter : la dernière extrémité, la moufle et Grand Clou et Petit Clou. Michel A. va apporter des papillottes, la première, faire un voeu. Brigitte et Bea raconteront aussi des histoires marrantes, et du Nasrédine pour pimenter

        J'aime

      2. On a eu notre fan-club : quelques fidèles bien rassurants, une bibliothécaire désireuse de nous inviter… heureusement pas trop nombreux. Chloé qui voudrait bien avancer sa thèse de lettres, mais n’y arrive pas car elle enseigne en même temps dans un collège. Elle écrit des contes pour son petit garçon… Béa a été psy dans une vie antérieure, je découvre ses contes. Je raconte une histoire de neige, et je chante « Tombe la neige » d’Adamo, en variant le texte : impossible manège une fois, impassible manège une autre. Bref, on s’est bien marrés si tu me permets ce mot un peu vulgaire

        J'aime

  3. Si on suit Pinker, le plus grand massacre de l’histoire de l’humanité fut le meurtre d’Abel par Cain, puisque celui-ci supprima du même coup 1/4 de l’humanité, soit 1,5 milliards d’individus en proportion de son nombre actuel, loin devant ce pauvre An Lushan. Mais c’est vrai qu’on sort un peu de l’histoire.

    J'aime

  4. Ouais, en revanche tu n’y as vu que du feu quand je rapprochai Tamerlan (natif de Kesh plutot je crois) de Gengis Khan. Je faisais cryptiquement, secretement, sergement allusion a la legende qui dit que l’un et l’autre (le catastrophique Timouride et le Fleau des peuples) naquirent les mains rouges de sang. Si tu veux un bon livre d’ou tirer des histoires (a raconter lors de la veillee de Noel par exemple), je te conseille, ardent voyageur, L’Histoire secrete des Mongols. Yala dla substance dont on fait les reves.

    J'aime

    1. J’avoue que je ne connaissais pas la légende en question. Je croyais que tu me traitait de Gengis Khan parce que Tamerlan voulait être un nouvel empereur mongol, et que tu faisais référence à ma légendaire main verte : tel Attila et Tamerlan, partout où je passe, les plantes vertes ne repoussent pas.

      J'aime

      1. Nos sympathiques pugilats nankinois me manquent tant par moments que je ne peux que souhaiter de serrer encore souvent ta main verte dans ma main rouge (il commence à faire rudement froid dans le nord Kyûshu). Les poils repousseraient, je t’assure, plus doux que des épines de cactus.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s