Dix ans de blog pour le sage précaire

Nankin en douce, mon tout premier blog, vient de fêter ses dix ans.

C’est vrai, c’était en juin 2005 que j’ai ouvert mon blog, alors que j’habitais dans la jolie ville chinoise de Nankin. Le premier billet s’intitulait La Lune et racontait comment, quelques mois plus tôt, j’étais allé sur la montagne Pourpre et Or pour regarder la lune, en compagnie d’amis chinois et étranger. Cela finissait ainsi :

Au sommet, nous escaladâmes des rochers et nous contemplâmes. Luluc et Mimic chantèrent La fameuse chanson : Yue Liang dai biao wo de xin. Elle signifie à peu près cela : “Tu veux savoir combien je t’aime et la profondeur de mon amour ? Regarde la lune, elle figure mon cœur.” Chez nous, cela voudrait dire que mon cœur est plein de tristesse, de froideur ou de douceur maladive. Ici, je ne sais pas vraiment ce que cela veut dire.

Dix ans que j’écris sur des blogs, ce n’est pas rien. Cela fait des milliers de pages et milliers de commentaires.

Dix ans de blogs.

Je voudrais dire aux jeunes gens qui aimeraient écrire de ne pas hésiter à en ouvrir un. Le blog est une bonne école d’écriture. On apprend à intéresser un lectorat varié, et à affronter parfois son hostilité. Mais surtout, on apprend à supporter l’indifférence. C’est l’épreuve la pire. Beaucoup sont inhibés par peur de l’échec ou de la honte, mais le sort le plus probable qui attend toutes nos productions est bien plus déstabilisant : l’absence de réaction, l’indifférence, le vide. Il faut savoir dompter ce vide, et quand on y parvient, on est prêt à tout.

Je recommande à tous la création d’un blog car, contrairement à ce qu’on veut nous faire croire, cela n’empêche pas de publier par ailleurs. Il n’y a donc aucune exclusivité dans le monde de l’édition.

Dix ans de blogs et dix ans de fabuleuses rencontres, de débats rigolos, d’histoires édifiantes.

13 commentaires sur “Dix ans de blog pour le sage précaire

  1. Un gadget pour améliorer le moral: installer un compteur visible, par exemple http://www2.clustrmaps.com qui fait apparaître une petite mappemonde des lecteurs.

    A part ça, l’exercice régulier de l’écriture (quotidien, hebdomadaire ou autre) est une bonne discipline personnelle, les lecteurs viennent en plus, s’ils viennent. En ce moment je suis incapable d’écrire de mon propre fonds (ici je commente) et je ne vais pas bien. Ca reviendra.

    J'aime

  2. Bravo pour tous ces articles toujours passionnants.
    En effet, internet et les blogs sont un formidable moyen pour l’exercice de l’écriture.
    Après, à chaque lecteur de trier ce qu’il souhaite lire car le pire côtoie le meilleur en terme de blogs… Et en effet, lorsque tu parles d’accepter l’indifférence des réactions, cela entre parfaitement en résonance avec le fait que beaucoup créent des blogs ou autres comptes Facebook pour « exister » aux yeux du monde et assouvir leur narcissisme.
    De mon côté, j’écris (à mon humble niveau) des chroniques littéraires et c’est un exercice passionnant. Je le fais avant tout pour moi et attends peu de réactions car ce genre de site est pléthore sur la toile…

    J'aime

    1. Merci Mkb. Tu as raison, les gens qui écrivent sur le net avec l’espoir d' »assouvir leur narcissisme » vont être déçus. C’est une bonne chose d’être déçu. Il vaut mieux cela que d’être inhibé par la crainte d’échouer.

      J'aime

    1. Bonne question La musérante. Je sais que les blog inactifs finissent par être criblés de pubs sauvages et deviennent illisibles. Ils finissent cancéreux et gangrénés, mais il n’y a pas encore d’espace pour eux.

      J'aime

  3. C’est l’occasion de te/vous remercier. Je crois avoir tout lu, et aussi quelques blogs en lien. Je me suis souvent amusé par vos billets, j’ai respiré l’ambiance ou l’esprit de terres et de situations lointaines, on a l’impression de connaitre aussi cet homme qu’est l’auteur, c’est souvent bien écrit. Merci

    J'aime

  4. Très cher, c’est par un pur hasard que je suis tomber sur ton blog un midi d’hivers en écrivant le mot Neige qui était celui de notre petite chérie de Chine; avec toi j’ai appris a décoder les bons blogs des mauvais; à présent je n’ai plus le temps comme autrefois de me laisser submerger par le net où bien l’aspect de la nouveauté est parti; sauf que j’ai conserver quelque perle rare tel que le tien; bon voyage en Arabie.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s