Position du corps (1) Le scandale d’être assis

On est beaucoup trop assis, c’est un scandale que notre corps ne devrait pas accepter.

L’être humain privilégie deux positions : la station verticale, sur la plante de ses pieds, et la station horizontale, couché dans son lit ou dans les champs (ou dans l’eau, ou sur la plage). La grande conquête de l’homme sur lui-même, c’est tout de même de s’être redressé, et d’avancer sur deux membres seulement. Etre droit, voir loin.

La position assise en revanche, est un entre deux.Il faut en faire la critique avant, plus tard, d’en faire l‘éloge.

La position assise provoque des maux de dos, et pire, peut aplatir les fesses. Je me souviendrai toute ma vie de cette femme de vingt-sept ans qui, quelle que fût sa position, avait des fesses qui n’étaient pas plates, mais dont la rotondité avait été équarrie avec le temps. En me voyant ému, elle m’avouait que c’était d’être restée trop longtemps assise. C’était il y a cinq ans, et depuis, je n’ai pas de mot trop sévère pour cette position inhumaine qui avait défiguré ma petite amie. C’est pour la venger, ce soir, que je voudrais crier ma révolte.

Vos fesses ne sont pas faites pour supporter le poids de votre corps, mettez-vous cela en tête. Vos fesses ont mille autres usages. La gloire de notre corps est d’avoir atteint la simplicité de la ligne droite, et vous ruinez cela au moment même où vous lisez ces lignes. Les Indiens ont bien compris l’intérêt qu’il y avait à renverser le corps et à l’assouplir. La « Salutation au soleil » est un geste parfait car en une seule séquence, il combine l’extrême vertical avec l’extrême horizontal, sans jamais passer par la vulgarité de la position assise. Les Chinois ont aussi maîtrisé le corps en lui faisant quitter la terre, en le rendant léger et au bord de l’équilibre.

Mais être assis, mon Dieu. Se reposer ainsi sur son fessier, des heures et des heures, toute sa vie, voilà qui est disgrâcieux et contre-nature. Cela est dû à l’organisation administrative de notre civilisation. Depuis la bureaucratisation de notre société, nous sommes devenus des « assis ». (Non, je ne citerai pas le poème de Rimbaud, mes amis, car à mes yeux, même s’il est très beau, il ne me plaît pas beaucoup, car il marque surtout le brio de l’élève prodige qui veut faire un morceau de bravoure.)

Pour l’heure, il faut revenir à des temps pré-bureaucratiques. Voltaire écrivait debout et je fais de plus en plus comme lui. Présentement, j’écris ce billet debout, mon ordinateur sur une commode. Si j’étais designer, je créerais des lutrins, pour lire debout, et j’installerais des instruments dans les bibliothèques pour que les lecteurs puissent se suspendre et s’étendre, en lisant, plutôt que de se rabougrir, en se penchant en avant, sur du papier, ou sur un écran. Et pour que jamais plus une étudiante en master ou en thèse puisse être indisposée par l’exhibition innocente d’une paire de fesses équarries.

15 commentaires sur “Position du corps (1) Le scandale d’être assis

  1. Sage précaire, pour te lire ainsi que tes congénères plus ou moins futé, je pose sur le point central de ma tête un bouquin d’environ 4cms de hauts avec 12cms par 20cms de surface;mon coup est bien droit et mon regard s’enligne sur la ligne de lecture du texte; mes fesses sont bien durs et tout les muscles de mon bas train sont bander ; mes fesses ne seront jamais ni plates ni molles; tu radotes ;les fesses des filles sont rârement plates,comme le sont tes mails
    quelquefois.

    J'aime

  2. Pas mal, Anonyme. Je radote, moi ? Aurais-je déjà parlé de cette fille sur ce blog ? Je ne crois pas pour une raison simple : chaque fois que j’en ai parlé, je n’arrivais pas à trouver les mots pour donner à voir les fesses en question. C’est ce soir que m’est apparu le verbe équarrir, que je crois assez juste.
    Donc, oui, je pense aussi que les fesses des filles ne sont pas plates.

    J'aime

  3. moi j’adore lire et ecrire, travailler koi couché sur mon lit ou sur une Karpette Kelkonke.A Kan le Bed reading dans toutes les bibliothéKs et + si affinitées ?

    J'aime

  4. Ce billet me fait immédiatement penser à Brel qui composait avec fureur et nervosité ses chansons, debout accoudé à une table haute.

    Un lecteur régulier du sage précaire qui passe ses journées assis face à un PC…

    J'aime

  5. Brel, c’est flatteur mais la comparaison s’arrête là. Je ne suis jamais furieux ni nerveux quand j’écris des billets de blog. Je le deviens que je m’assois.

    Saamy, oui c’est intéressant. Il semblerait que la position assise puisse s’avérer bénéfique à certain(e)s bureaucrates.

    J'aime

  6. Tiens MKB…c’est vraiment un chouette nom et un chouette blog…si j’etais moins paresseux et plus doue en informatique j’en fairais un similaire avec mes disques ou dvd preferes…c’est un projet en cours pourtant comme d’autres en ce moment d’ailleurs…alors je vous tiendrai au courant les amis.

    J'aime

  7. Merci François pour le compliment.
    En effet, c’est du boulot de tenir à jour un blog (plutôt un site traditionnel dans mon cas, déguisé en blog). Et rédiger une critique sur un livre peut prendre des heures parfois…
    Le sage précaire doit connaître cette exigence dans l’art d’écrire où exposer ses idées clairement et de façon concise peut demander un long travail de réflexion en amont.

    J'aime

  8. Ca y est j’ai compris comment faire un site comme le tien MBK ! Peut etre que je vais me lancer sur un truc de CD , j’ai deja tente le coup pur un departement FLE et ca marche, ca me branche, j’y ai pense ce soir ca peut se faire , mais c’est vrai, ca prend du temps, les articles etc…Sinon ton nom ca fait penser au velo que je conduisai dans ma bourgade de banlieue petite bourgeoise a douze ans et c’est pour ca que ca m’emballait aussi !

    J'aime

  9. Sage précaire, il neigeait et pourtant c’était le printemps , je venais de passer cinq heures à laver et sécher les habits des deux dernières saisons ,que je devais ranger au fur et à mesure , le verbe équarrir ne me semble pas convenir a la conséquence de l’action que tu supposes;

    J'aime

  10. Merci Mkb. En fait, j’ai deja trois mille projets en ce moment…mais ca se focalise autour de la musique en tout cas…pour l’instant…donc pour le site on verra…no stress…j’ai surtout besoin de vacances ! Je ne sais pas si tu es de la region parisienne mais je t’informe qu’il y’a une  »nuit de la BD » a la ferme du buisson, a Noisiel, c’est un endroit atypique et agreable l’un des plus importants lieu culturel de Seine et Marne.
    Je ne sais pas si j’aurai l’occasion d’y etre mais ca a l’air sympa : http://www.lafermedubuisson.com/nuit-curieuse-bd.html

    J'aime

  11. Merci pour l’info. C’est un peu loin pour moi qui suis breton pur beurre !
    En revanche, il y a dans une semaine le festival de BD de Perros-Guirec : très sympa aussi…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s