Ces gens qui ont peur des Chinois

Il paraît que cette vidéo a fait rage sur internet et a créé je ne sais quel incident diplomatique entre la France et la Chine. Même avec mon faible niveau de chinois, il me semble que j’aurais remarqué assez facilement que les sous-titres ne correspondaient pas aux paroles prononcées et que c’était une grosse blague.

Ce qui me fait réagir, dans cette affaire, c’est l’image qui est véhiculée des Chinois. Des gens calculateurs, froids, prêts à fondre sur nous, prêts à dominer le monde comme si c’était leur seule ambition. On les imagine à tort comme des êtres inhumains, froids, riant de la misère des autres.

Un jour, je buvais un café avec un ami qui, au détour de la conversation, me dit : « Je n’arrive pas à les trouver sympathiques, les Chinois. »

Il n’y a pas plus éloigné de ce sinistre tableau que les Chinois que j’ai connus et que je continue de fréquenter. Il faudrait que tout le monde ait la chance de rencontrer et de converser avec Huang Bei, Neige, Peng Yuxia, Mimique et Luluc, pour se faire une tout autre idée des Chinois. Une image de personnes affectueuses, drôles, intelligentes et patientes. Une image d’une grande beauté physique aussi.

Il y a cinq ans déjà, dès les premières pages de mon premier blog, je faisais le portrait d’une jolie jeune femme qui était sur le point de partir en France, et j’espérais que mes compatriotes ne ratassent pas l’opportunité d’une belle rencontre.

Il me semble que depuis cinq ans, l’image que les Européens se font des Chinois se soit dégradée, et rien ne me fait plus de peine.

7 commentaires sur “Ces gens qui ont peur des Chinois

  1. Risquons nous à globaliser : l’image de tout étranger se dégrade. Avec pour la Chine une contingence supplémentaire : ce n’est pas seulement un autre pays lointain et encore mystérieux, c’est aussi historiquement à la base une autre civilisation bien différente de la nôtre par de nombreux points. L’une de celles qui découpait les missionnaires en rondelles avant de les faire cuire pour mieux les déguster.
    ça ne pardonnait pas. ça ne pardonne toujours pas.

    J'aime

  2. Ce genre de tromperie se fait tous les jours et partout, et ne sois pas si irrité ou déçu. Toutes les idées reçues sont puissantes mais enfin fragiles. Les mots au pluriel, tes Les Chinois, Les Français, cachent des erreurs voulues ou spontanées. Seul les gens sincères mais naifs sont vulnérables à la manipulation, au joug des préjugés. Honteuse d’être citée, je ne veux jamais représenter un autre. Vive la pluralité d’identités, qu’elle soit en France ou ailleurs!

    J'aime

  3. Ce que je trouve révoltant, c’est que les gens les plus corrects politiquement, en Europe, ne se rendent pas compte de leur racisme quand ils parlent des Chinois. Ils trouvent choquant que l’on dise « handicapés », « anglo-saxons », « arabes » ou « juifs », mais trouvent normal qu’on véhicule des horreurs sur des gens qui, non seulement ont une culture qui inspire le respect, mais en plus sont agréables à titre personnel.
    L’image de « gros travailleur », par exemple, a l’air d’être positive, mais elle a quelque chose d’à la fois mécanique (robots) et d’animal (fourmis) qui autorise un retour du refoulé, un racisme profond, qui me stresse.

    J'aime

  4. Ah oui Luluc, çà, difficile d’oublier cette beauté chinoise doublée d’une acuité intellectuelle rare qui parlait un français charmant (elle se faisait surnommer « culcul » en plus, j’adore ! que c’est touchant,quel humour, quelle finesse). J’ai halluciné à mon premier jour en Chine, a Nankin. Quand je suis arrivé à l’Alliance Française de Nankin, déja ça commençait bien avec Spring (seuls les initiés peuvent savoir qui est Spring et ce qu’elle est (ou était, car elle s’est peut etre transformé aujour’dhui… en monstre disgracieux avec d’horribles pustules sur le visage bawww , un véritable don du ciel…une beauté celeste… je n’en dis pas plus…je vais pleurer…le sage précaire pourra confirmer) qui m’ouvre la porte du taxi pour me souhaiter la bienvenue, mais aprés , aprés, la ,sur la terrase de l’école, quand je suis arrivé discuter avec kiwikwaki (un prof) avec la belle Luluc qui fumait des hongtaishan en lisant et revassant au soleil de Nankin tout en me souriant et me souhaitant la bienevenue dans sa belle robe blanche étincelante, j’ai cru, avec mes douze treize heures de vol et le dcalagae horaire en plus que j’allais m’évanouir deavant tant d’élégance, de beauté, de grace..oh my god…tant de bonheur compilé en une seule personne et affiché comme ça d’un seul coup aux yeux d’un homme, c’est dangereux pour la santé finalement…ce qui est le plus dingue c’est que j’ai du ramener au moins plus de trois cents photos et une bonnne quarantaine de mini vidéos pris au hasard des jours,des soirées , des rencontres et des discussions (sas copter les gadjets, dédicaces te cadeaux divers d’éléves et tout) et je n’ai ramené , je dis bien ramener qu’une seule et unique photo de cette incroyable siréne chinoise…oh my god…

    J'aime

  5.  »Il me semble que depuis cinq ans, l’image que les Européens se font des Chinois se soit dégradée, et rien ne me fait plus de peine. »

    Cinq ans dites-vous ?
    J’avais 7/8 ans lorsque cette expression qui laissa 1 empreinte indélibile dans ma mémoire et qui fut prononcée par ma mère grand :  »le péril jaune » –
    Bien sur que je n’ai pas cru 1 seconde à la traduction de cette vidéo-
    J’espere bien que Cochonfucius fera 1 traduction plus appropriée-
    J’ai acheté 1 étendoir  »chinois » (vous savez pour étendre le linge) il a duré 1 semaine pour la somme modique de 30 francs euh pardon 30 € ..
    ça pue le chinois partout sur nos marchés, dans nos magasins, vous savez cette odeur qui tue les personnes allergiques ou les bébés, ces marchandises qui ne sont consommables que pour  »faire périr » plus vite encore notre pauvre planète ..
    Pourquoi devrais je adhérer à leur envahissement même s’ils refrennent leur natalité,
    Pourquoi devrais je les aimer alors que le Dalaï Lama est toujours en exil
    Pourquoi devrais je aimer « Neige » qui véhicule 1 icône de Chine bien  »propette »
    Pourquoi donc l’Europe qui se meurt doucement (et ça je l’ai appris en économie au lycée) n’aiment elle pas la Chine ?
    Quelques pensées en vrac d’1 consommatrice ménagère ..
    Ce n’est ni de la hargne ni de la haine juste le temps que ma machine à laver se termine je vais étendre mon linge sur mon nouvel étendoir payé 15 € à Carrefour made in …euh ..Portugal !

    J'aime

  6. Vous les payez cher vos étendoirs, ma foi.
    La peur du péril jaune est ancienne, vous avez raison de le rappeler. Napoléon déjà disait que la Chine était un géant endormi, et que lorsqu’il s’éveillera, etc.
    Mais il ne s’agit pas de ça.
    La consommatrice que vous êtes ne devrait pas en vouloir à la Chine, mais aux entreprises européennes qui ont décidé de délocaliser.
    Entendre des occidentaux se plaindre des industries polluantes chinoises me blessent l’intelligence : qui les inventées, ces industries, et qui les a exportées là-bas afin de pouvoir polluer les rivières et exploiter une main d’oeuvre à bas coût ? Et qui achète ces produits ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s