Schubert à 3h00 du matin

Réveillé en pleine nuit par les voix flûtées de (ou ramenées à la maison par) mes colocataires, je feuillette ce blog, que j’ai un peu abandonné ces derniers temps, et j’écoute Voyage d’hiver de Schubert. J’écoute en sourdine pour ne pas déranger mes colocataires et leurs éventuelles captures de la soirée.

J’avais toujours voulu écouter cette série de chansons romantiques, le fameux cycle du Winterreise, écrit par Guillaume Muller au début du XIXe siècle, et mis en musique par Franz Schubert juste avant de mourir, en 1828.

Bon, eh bien, à 3h 33 du matin, je dois dire que je n’ai rien à dire sur Winterreise.

D’avoir entendu mes pas dans l’escalier et d’avoir senti ma lourde présence, mes colocataires ont abrégé leurs conversations houleuses (« It’s me or nothing« , clamait une voix tout à l’heure), et fait taire leurs amants. Ou peut-être est-ce la musique de Schubert qui a calmé tout le monde et envoyé sous les draps ceux et celles qui, au fond, n’attendaient peut-être que cela.

8 commentaires sur “Schubert à 3h00 du matin

  1. En post-doc au japon il y a un peu plus de trente ans, un étudiant m’avait prêté son studio, où se trouvaient je ne sais combien de Lieder de Schubert chantés par Eli Ameling, entre autres « Gretchen am Spinnrad » qu’il m’arrive encore de fredonner quand personne ne peut m’entendre.

    J'aime

  2. Je suis en train d’écouter le Winterreise dans une version de Fischer-Dieskau. A 8h 46, je trouve quand même qu’on peut dire que c’est super-beau, que le type chante bien, et que c’est un peu triste. Mais c’est difficile d’apprécier ce genre de musique quand il fait trop chaud.

    J'aime

    1. Oui, Ben, mais vois-tu, écouter Schubert 3h33 ou à 8h50, ça change tout. Sans parler du climat! Tu as raison, comment écouter Voyage d’hiver, qui parle de rivière gelée et de coeur qui bat sous la glace, quand on voyage dans l’Afrique post-coloniale ?

      J'aime

  3. Conseil d’amie (de blog) : écouter Schubert uniquement par Dietrich Fischer-Diskau, mettre le son fort, chanter avec lui, fermer les yeux, imaginer… mais surtout chanter avec lui. La journée.

    J'aime

    1. Bon bon Nénette, je vais voir ce que je peux faire pour Fischer-Diskau. Mais chanter avec, je ne suis pas sûr d’être pour. En général, sur ce point, je privilégie le courant alternatif : soit c’est moi qui chante, soit c’est un chanteur professionnel. C’est pas que je me trouve doté d’une bien belle voix, mais quand je chante, je chante seul.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s