China Through the Lens of John Thompson 1868-1872

liverpool-avril-2010-001.1272924846.JPG

A Liverpool, au Musée Maritime, sur les docks, une très belle exposition du photographe John Thompson montre une Chine vulnérable, bronzée et sensuelle.

 liverpool-avril-2010-010.1272924978.JPG

Ce qui m’a ému, ce sont les rares photos prises à Nankin. La pauvre ville venait d’être détruite par le mouvement révolutionnaire des Taiping, qui y avaient installé leur capitale. Les troupes de l’empereur Qing les ont écrasés en rasant Nankin.

Le photographe est allé dans la Montagne Pourpre et Or et y a vu les sculptures, datant du XIVe siècle, qui avaient pour but de protéger le tombeau du premier empereur Ming. Ces animaux forment aujourd’hui « l’Allée des Esprit » où j’allais souvent méditer avant et après avoir nagé dans le Lac des Nuages Pourpres. Ces nobles statues, je les escaladais avec des amis et des étudiantes, convaincu que je ne pouvais pas les abîmer.

liverpool-avril-2010-014.1272924897.JPG

Je faisais plus que les escalader (je les escaladais peu, d’ailleurs) : je donnais mon carnet de voyage à mes étudiant(e)s pour qu’ils dessinent et calligraphient cette statue de soldat, par exemple, ou ce dromadaire, ou cet éléphant. Et pendant qu’elles dessinaient, je les filmais, et mettaient tout cela sur des blogs. Avec moi, et ce présent billet, l’archivage de mes rapports avec ces sculptures s’est démultiplié.

liverpool-avril-2010-011.1272925034.JPGliverpool-avril-2010-007.1272924933.JPG

L’émotion provoquée par ces photos est donc à la fois personnelle et universelle. Comment ne pas se sentir proche de cette Shanghaienne qui porte un bonnet en velours pour faire plus « Ouest », ou devant ces femmes aux coiffures mandchou compliquées, qui devisent dans un jardin de lettré ?

7 commentaires sur “China Through the Lens of John Thompson 1868-1872

  1. Bonjour Guillaume. En lisant ce billet je suis allez voir les liens en rouge. Celui qui parle de la statue sur laquelle vous vous êtes assis. Je me disais juste que lorsque l’on fait des sculptures ou du modelage d’ailleurs celui qui à fait ce geste de créer cet éléphant, s’est servis de ces mains et de son corps pour passer de l’idée et du besoin à une oeuvre en trois d. Quand on connaît le plaisir que l’on ressent à faire ce genre d’acte et surtout que l’on n’aurait pas pu rendre autrement notre envie première par ce « matériaux » là, j’ai du mal après à accepter la règle établie qui est de ne pas toucher pour abîmer. Ce serait un peu perdre le mouvement de celui qui l’a fait et en oublier en chemin ce qui lui à donner la capacité de le faire ? Quand je modèle c’est rarement le résultat final qui me plaît c’est ce que j’ai ressenti concrètement au moment où je le faisais et le déclic qui m’a permis de le faire. Oui celà abîme, mais comme tu le dis permet de voir là où le polissement c’est fait, autre chose. L’artiste qui à crée cet éléphant n’avais peut-être même pas pensé à celà, et du coup il se passe quelque chose d’imprévu (du coup, l’imprévu viendrais un peu de la transformation et pourtant ce qui se transforme est au départ établi donc solide,pfff, ça en fait des choses) et de « continuer » avec des gens qui ne sont pas de la même époque. Ce qui est bizare c’est que tu mets cet article après des billets sur les Musées.
    Là du coup, ça me chiffone un peu car si tout le monde touche la Joconde il n’en restera pas grand-chose. J’ai certainement fait du hors-sujet comme d’habitude c’est plus fort que moi, mais en même temps ton blog est le seul endroit pour l’instant que je connaisse où l’on peut faire du hors-sujet tout en ayant l’impression de ne pas en faire! Je ne veux pas dire que c’est mon commentaire qui est important, mais que tes billets sont des éléphants. Pour finir comme d’habitude que ce soit par le modelage ou l’écriture je voulais développer une troisieme idée qui s’est perdue en expliquant(!), quelque chose me dit qu’elle est pourtant là, c’est peut-être absurde tout ce que j’ai écris là, je ne sais pas. Merci.

    J'aime

  2. « ton blog est le seul endroit pour l’instant que je connaisse où l’on peut faire du hors-sujet tout en ayant l’impression de ne pas en faire! »
    Très beau compliment, merci Sandrine.

    Je ne dis pas que l’on peut toucher les peintures, au contraire. Mais les sculptures de marbre, si on ne les touche pas, elles s’abîment et s’encroûtent.
    Au Musée des Beaux-Arts de Lyon, il y a même des visites pour aveugles où les gens caressent les sculptures.

    J'aime

  3. Bonjour sage précaire,
    je me suis attardé sur les liens que tu donnes pour me remémorer ce temps béni et morts d’énulectable fantaisie qu »était tes blogs de chine de ce temps-là;
    le temps passe si vite et les gens aussi;
    le temps des fleurs est passé voici les tiges et les feuilles mortes;
    le monde a besoin de gens comme toi;
    de ces gens-là pleins d’extases et de réalitées;
    by
    Mildred.

    J'aime

  4. Re-bonjour mon bon Guillaume,
    je voudrais rectifié sur le post précédent ,
    à  »… d »énulectable… » lire  »…d »inéluctable… »
    lorsque je veux dire que ces posts-là de chine était vraiment bien.
    by.mildred.

    J'aime

  5. Bonjour Guillaume,
    Il faut que j’aille le voir se Musée décidement, entre autre, ce serait quand-même bête de dire je veux être aveugle pour pouvoir le faire, et bien souvent je touche quand-même de toute façon, utiliser juste ses yeux pour voir c’est frustrant ou incomplet. Pourquoi ne mettre qu’une forme de « récepteur » en action, alors et surtout quand cela touche le coeur ou l’âme et que ces oeuvres existent « pour » nous touchez. Que veut dire toucher alors dans ce sens là, je me demande quelle impression je pourrais avoir de toucher sans voir une oeuvre que j’apprecierais déjà visuellement et l’en aimerais je tout autant au final. A priori oui, ce qui changerais c’est l’idée incomplète que j’avais d’elle et quand bien même ce pourrait-être non, au final ce n’est pas si grave puisque entre temps tu as « enrichie » ta perception de l’oeuvre. Faire du hors-sujet c’est peut-être être aveugle dans ses idées. C’est une vraie forme de liberté. Ce qui ne me déplairait pas. C’est un peu brouillon aujourd’hui dis comme ça. Merci.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s